Bien s’alimenter malgré la chimio et la radio

Les meilleures recettes pendant une chimiothérapie ou une radiothérapie

Éditions Guy Saint-Jean

Les personnes en traitement de chimiothérapie et de radiothérapie doivent souvent composer avec des modifications physiologiques – douleurs à la bouche, difficulté à déglutir ou à mastiquer, nausées, etc. – qui affectent l’appétit et le goût. Or, bien s’alimenter est plus important que jamais afin de conserver ses forces et se rétablir rapidement après le traitement. La solution: Les meilleures recettes pendant une chimiothérapie ou une radiothérapie (Éditions Guy Saint-Jean) de José van Mil et Christine Archer-Mackenzie, un guide fort pertinent conçu pour aider les personnes atteintes de cancer à surmonter, dans la mesure du possible, les différents problèmes alimentaires auxquels elles peuvent être confrontées.

À table

José van Mil, chef renommée et consultante en alimentation, et Christine Archer-Mackenzie, radiologiste et psychologue spécialisée en oncologie, ont mis leur expérience en commun pour élaborer une méthode unique reposant sur les textures des aliments. En tout, 6 textures différentes et plus de 100 recettes pour les accompagner.

Six différentes textures

  • Légère. 

La texture légère, veloutée et moelleuse, ne nécessite aucune mastication. Elle convient à ceux aux prises avec des douleurs à la bouche et à la gorge. 

Recette: Mousse de betteraves et de fromage de chèvre

  • Onctueuse. 

Cette texture glisse facilement. Elle est notamment recommandée aux personnes qui éprouvent des difficultés à mastiquer et à déglutir ou qui ont la bouche et la gorge extrêmement sèches et endolories. 

Recette: Thon et pois à la menthe

  • Tendre avec un peu de mordant.

Texture parfaite lorsqu’il est possible de mastiquer ou que la bouche et la gorge ne sont pas trop douloureuses. Même les gens dont la bouche est plutôt sèche s’en accommodent bien. 

Recette: Ragoût de poulet


  • Liquide. 

Cette texture constitue un bon choix quand mastiquer et déglutir s’avèrent trop pénibles. 

Recette: Gaspacho savoureux à la framboise

  • Croustillante. 

La texture croustillante réussit à convaincre même les gens qui ressentent une perte d’appétit à prendre une bouchée. À éviter toutefois si la bouche et la gorge sont irritées, douloureuses et sèches ou si mastiquer et avaler se révèlent difficiles. 

Recette: Paillassons de pommes de terre avec œufs en salade

  • Ferme. 

C’est la texture qui se rapproche le plus des mets habituels. Elle est tout indiquée pour ceux dont la gorge et la bouche ne sont pas trop touchées ou qui n’ont pas de mal à mastiquer et à avaler. 

Recette: Quiche aux pommes, au céleri et aux noix du Brésil

Les auteures ont également associé chacune de ces textures à plusieurs recettes en les répartissant de la façon suivante afin de répondre aux besoins de chacun: froid et salé, saveur douce; froid et salé, saveur prononcée; froid et sucré; chaud et salé, saveur douce; chaud et salé, saveur prononcée; chaud et sucré. Il devient alors facile de trouver celles dont la texture, la température et la saveur (salé ou sucré) conviennent. Bien pensé! 

Enfin, sachez qu’il est plus facile pour ceux qui subissent des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie de consommer plusieurs petits repas par jour plutôt que trois plus importants. Bon appétit!

Les meilleures recettes pendant une chimiothérapie ou une radiothérapie de José van Mil et Christine Archer-Mackenzie, Éditions Guy Saint-Jean

Vous aimerez aussi:




Les fèves edamame contiennent plus de protéines que les autres types de légumineuses. Ces protéines sont de haute qualité, plus complètes que celles des légumineuses en général.

Le lait et les produits laitiers sont essentiels à la santé. Mais est-il possible de le remplacer par un autre aliment? Quelle différence y a-t-il entre le lait et la boisson de soya?


1

Commentaires

Bien s'alimenter même en chimie.

Peut-on préparer les recettes et les mettre en pots Masson pour les conserves?