Voyager en bonne santé

Voyager en bonne santé

iStockphoto.com

Les précautions à prendre en voyagei

Sur place, il faut aussi prendre quelques précautions élémentaires. En portant attention à ce qu’on met dans son assiette, en particulier. Les aliments les plus risqués? Crème pâtissière, mousses, salade de pommes de terre, sauce hollandaise, mayonnaise et fruits de mer. À éviter aussi, le plus possible: légumes crus, fruits qu’on ne peut peler, aliments vendus dans la rue, comptoirs à salades des hôtels et restaurants. «Ne mangez rien qui n’ait pas été bouilli, cuit ou pelé», recommande l’Agence de la santé publique du Canada. À ce conseil élémentaire s’en ajoutent d’autres: ce qui a été cuit, ne le mangez que chaud. Tout produit laitier non pasteurisé est à proscrire. Enfin, sachez que l’abus de soleil, d’alcool et de mets épicés dérange aussi les intestins.

Et l’eau? «Partout, hors de chez soi, il est préférable de boire de l’eau bouillie, très facile à se procurer dans les hôtels», recommande la Dre Tessier. Il suffit de porter de l’eau à ébullition, et le tour est joué! On peut traîner avec soi une électrode qui chauffe l’eau dans une tasse ou encore une mini-bouilloire. Attention! L’eau embouteillée n’est pas toujours fiable. Quant aux glaçons, il faut s’assurer qu’ils sont constitués d’eau purifiée.

Certes, tous ces préparatifs vous demanderont un peu de temps, mais vous reviendrez de votre séjour avec de bien meilleurs souvenirs…

Vous aimerez aussi:
Quelques trucs pour contrer le fameux décalage qui nous rattrape dès que l’on franchit des fuseaux horaires.
Pour remédier aux problèmes liés au mal d’oreilles en avion lors de l’atterrissage, quelques avenues nous sont proposées.
La trousse à pharmacie de voyage idéale est légère et compacte. Et, bien sûr, on en adapte le contenu sa condition de santé et au type de voyage qu’on s’apprête à faire.


Pages :