Surréservation et refus d'embarquement: des recours?

iStockphoto.com

Dans le cas de surréservation, la plupart des transporteurs aériens offrent généralement un remboursement complet du prix du billet ou un siège à bord d’un autre vol – dans un délai raisonnable – avec une indemnité sous la forme d’un bon d’échange ou d’une somme d’argent. Les compensations peuvent cependant varier d’un transporteur à l’autre.

Retenez toutefois que si vous acceptez l’indemnité, cela pourrait être considéré comme un règlement final et empêcher tout autre recours contre le transporteur aérien.

Si vous êtes insatisfait des compensations ou des solutions proposées par votre transporteur aérien et que vous souhaitez porter plainte, demandez au préposé d’inscrire que vous acceptez sous protêt - sous protêt voulant dire qu’on paie, mais qu’on n’est pas d’accord et qu’on va contester. Par la suite, tentez de régler le différend en transmettant votre plainte écrite directement au transporteur aérien.




Pages :

1

Commentaires

Si on est pas pressé, ça peut être très avantageux !

Dans un vol de retour Prague - Zurich - Montréal avec Swiss Air, nous avons vécu cette situation, et la Cie aérienne nous a remis 2 cartes échangeable contre de l'argent comptant d'une valeur de 800.00 $ comme dédommagement à la condition de faire un escale à Paris avec Air France. Le voyage s'est prolongé de 5 heures environ mais nous étions plus riche de 1,600.00 $, sans compter qu'ils nous ont donnés 50 euros supplémentaires en coupons échangeable à l'aéroport de Zurich.

Morale de l'histoire, si vous voyagez avec les grandes compagnies aériennes tel que Swiss, British, Lufthansa, et que vous n'êtes pas pressé, souhaitez que ça vous arrivent !

Vous savez, il y a des gens très riches qui paient très chères pour obtenir un siège sur un vol complet, et ils n'ont pas le temps d'attendre, alors pensez-vous que les Cie aériennes perdent beaucoup en faisant ça, si non ils ne le ferai pas.