Le palmarès du mieux-être: 30 conseils pour garder la forme

iStockphoto.com

10 FRUITS CHAMPIONS


Certains fruits contiennent plus de vitamines, de minéraux et de fibres que les autres, mais aussi plus d’antioxydants, des substances dont on ne cesse de découvrir de nouveaux bienfaits. En voici 10 qui se démarquent nettement par leur valeur nutritive. Voyons quelle proportion de nos besoins quotidiens en bons nutriments comble chacun.

Le bleuet

1 tasse (250 ml) de bleuets frais
- Vitamine C: 24%
- Fibres: 14%

Contient aussi des anthocyanines en abondance. À tel point qu’il se classe premier parmi 40 fruits et légumes courants dont on a comparé le pouvoir antioxydant.

Bon à savoir. Les études menées jusqu’à maintenant permettent de croire que le bleuet contribuerait à retarder certains effets du vieillissement. Une étude américaine a montré qu’un régime riche en extraits de bleuets pouvait améliorer l’équilibre et la coordination (les premières fonctions atteintes lorsqu’on vieillit) ainsi que la mémoire à long terme chez les rats âgés. Le cousin européen du bleuet, la myrtille, a aussi démontré sa capacité à prévenir et même à renverser la dégénérescence maculaire, la principale cause de cécité chez l’adulte.

La canneberge

1 tasse (250 ml) de canneberges fraîches
- Vitamine C: 21%
- Fibres: 18%

Contient de plus une bonne dose d’antioxydants, en particulier des anthocyanines.

Bon à savoir. La canneberge contribue également à prévenir les infections urinaires.

Le cantaloup

1/4 d’un cantaloup moyen
- Caroténoïdes: 57%
- Vitamine C: 85%
- Acide folique: 13%
- Potassium: 11%

Bon à savoir. Il entre dans la même catégorie que d’autres fruits orangés comme la papaye, la mangue, l’abricot et la pêche, tous riches en bêta-carotène. Fait intéressant: le bêtacarotène se convertit aussi en vitamine A dans l’organisme.

La fraise

1 tasse (250 ml) de fraises fraîches
- Vitamine C: 100%
- Acide folique: 16%
- Fibres: 12%

Bon à savoir. Contient aussi des antioxydants, dont des anthocyanines et de l’acide ellagique, un composé anticancérigène. La fraise arrive au second rang parmi 40 fruits et légumes courants dont on a évalué le pouvoir antioxydant. Elle contient de plus une bonne quantité de fibres solubles.

La framboise

1 tasse (250 ml) de framboises fraîches
- Vitamine C: 54%
- Acide folique: 12%
- Fibres: 32%

Contient aussi des anthocyanines et d’autres substances anticancérigènes. On a démontré son efficacité (du moins chez les rats) à prévenir le cancer de l’œsophage. Elle empêcherait également les lésions précancéreuses de devenir malignes.

Bon à savoir. Elle est super pour sa teneur en fibres, y compris en fibres solubles.

Le kiwi

2 kiwis moyens, pelés
- Vitamine C: 100%
- Potassium: 14%
- Acide folique: 17%
- Fibres: 18%

Bon à savoir. Un seul kiwi apporte autant de vitamine C qu’une orange, soit suffisamment de cette vitamine antioxydante pour combler nos besoins au cours d’une journée.

Le melon d'eau

2 tasses (500 ml) de melon d’eau en cubes
- Caroténoïdes: 100%
- Vitamine C: 41%
- Potassium: 10%

Bon à savoir. Sa belle teinte rouge provient du lycopène, ce caroténoïde qui a valu à la tomate sa réputation d’aliment anticancérigène. La valeur calorique du melon d’eau (90 calories pour 2 tasses), est aussi très faible comparativement à celle de la pomme (130 calories pour la même quantité), et de l’orange (170 calories).

L’orange

1 orange moyenne
- Vitamine C: 100%
- Acide folique: 18%
- Fibres: 12%

Bon à savoir. Contient également beaucoup d’antioxydants, dont des caroténoïdes. Elle est bien connue pour sa teneur élevée en vitamine C, mais c’est aussi l’un des fruits les plus riches en acide folique et en fibres solubles.

Les pamplemousses rose ou rouge

1/2 pamplemousse moyen
- Caroténoïdes: 52%
- Vitamine C: 64%

Bon à savoir. C’est la présence des caroténoïdes (le bêta-carotène, et surtout le lycopène) qui leur donnent leur couleur et une longueur d’avance sur leur cousin blanc.

La pomme

1 pomme moyenne, avec la pelure
- Vitamine C: 11%
- Fibres: 13 %

Bon à savoir. Contient aussi de puissants antioxydants. Des chercheurs ont montré que des extraits de pommes avec la pelure (dont la quantité équivalait à une à six pommes par jour chez l’humain) prévenaient le cancer du sein chez les rats. La pomme empêche également le développement des cellules cancéreuses humaines du côlon et du foie en laboratoire. De plus, la pomme contient une bonne dose de fibres solubles.



Pages :