Pour bien planifier votre succession

Pour bien planifier votre succession.

iStockphoto.com

Pour vous aider dans cette tâche, nous avons fait le tour de la question avec Me Éric Lavoie, notaire spécialisé en planification successorale, associé chez PFD notaires.

Avant d’aller chez le notaire


Faites le point

Comment souhaitez-vous répartir vos biens entre vos différents héritiers? Qui sera le liquidateur de votre succession? Avez-vous des héritiers à protéger? Que souhaitez-vous pour votre conjoint? Ferez-vous un mandat en cas d’inaptitude? Qui sera le mandataire? Autant de questions et encore bien d’autres auxquelles vous devrez répondre au moment de faire votre testament. En prenant le temps d’y réfléchir à tête reposée, de noter vos questions et vos souhaits, vous exprimerez plus clairement vos besoins au notaire qui pourra ainsi mieux vous conseiller.

Faites la liste de vos biens

Le notaire aura besoin de cette liste pour faire votre bilan financier et patrimonial. Inscrivez-y tous les biens (résidences, immeubles, REER, CELI, placements, bateaux, oeuvres d’art et autres biens de prix) qui constituent votre patrimoine et qui feront l’objet de legs.

Réunissez tous les documents pertinents

À apporter chez le notaire qui souhaitera les consulter:

  • Contrat de mariage ou convention de vie commune
  • Jugement de divorce ou de séparation légale, s’il y a lieu
  • Convention de copropriété, s’il y a lieu
  • Titres de propriétés pour chacune de vos résidences
  • Polices d’assurance-vie
  • Relevés de placements ou de portefeuille (REER, CELI, placements)
  • Manuel du régime de retraite de l’employeur et de l’assurance-vie collective (le notaire pourra y vérifier ce qui est prévu pour le conjoint et les enfants)

Si vous avez une entreprise:

  • États financiers de l’entreprise
  • Convention entre associés ou actionnaires
  • Procès-verbaux de l’entreprise

Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Pour bien planifier votre succession

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires