Préparez votre animal de compagnie aux temps des Fêtes

Préparer animal de compagnie au temps des Fêtes

iStockphoto.com

Animal de compagnie: conseils si vous recevez 

Avisez vos invités de la présence d’un animal. 

Certaines personnes souffrent d’allergies ou d’asthme. Informées à l’avance, elles pourront apporter leur médicament et profiter pleinement de la fête. D’autres encore craignent les animaux. Vous pourrez dans ce cas faire garder le vôtre par une personne de confiance, ou encore le confiner dans une pièce de la maison. Une question de respect pour les gens que vous accueillez. 

Aménagez un endroit sûr et tranquille. 

Votre compagnon à quatre pattes souffre d’anxiété en présence d’étrangers ? Les bruits l’effraient ? Les nombreux invités, les rires explosifs et la musique à plein régime risquent assurément de faire grimper son niveau de stress au maximum ! La solution : lui réserver une pièce loin des humains et du brouhaha. N’oubliez pas d’y mettre ses bols de nourriture et d’eau, son panier, ses jouets et, dans le cas d’un chat, sa litière. Il s’y sentira en sécurité. Un truc : les jours précédant le réveillon, offrez-lui des gâteries dans ce nouvel espace afin qu’il s’y habitue. Bien entendu, mentionnez à vos invités que cette pièce est interdite. Par contre, s’il a simplement besoin de temps pour apprivoiser la foule, vous pouvez entrebâiller la porte afin qu’il puisse se joindre aux invités si le coeur lui en dit et, au besoin, retourner à l’écart. Ne forcez jamais un rapprochement. Laissez-le aller de lui-même vers les gens. 

Prévenez la fugue. 

Quand les invités arrivent, la porte reste souvent ouverte pendant de longues minutes, en raison notamment des paquets et présents à entrer dans la maison. Suffisant pour que votre petit aventurier prenne la poudre d’escampette. Occupé à accueillir vos invités, vous risquez de ne pas remarquer son absence. Assurez-vous donc de l’enfermer dans une pièce ou dans sa cage jusqu’à l’arrivée du dernier invité. Et avisez les gens présents d’être vigilants s’ils doivent aller à l’extérieur durant la soirée. 

Indiquez à vos invités dès leur arrivée comment agir avec votre animal. 

Les chiens exubérants montrent leur joie en jappant, sautillant et léchant lorsqu’on leur porte attention. À l’inverse, les animaux angoissés se sentent assaillis par ceux qui les caressent ou les prennent dans leurs bras trop rapidement, et ils risquent de mal réagir. La bonne idée : demandez à vos visiteurs d’ignorer votre animal jusqu’à ce qu’il soit calme ou prêt à recevoir les caresses. 

N’oubliez pas les enfants. 

Avisez les parents qu’il y aura un animal. Ils pourront communiquer à leurs petits les consignes à respecter en sa présence, ce qui vous facilitera la tâche. Toutefois, n’hésitez pas à répéter les règles aux bambins trop entreprenants, rudes ou turbulents. Faites-leur comprendre qu’ils doivent agir avec douceur. Expliquez-leur la bonne façon d’approcher l’animal et de le caresser, mais aussi ses manies (il lèche, saute, etc.). Attention: ne laissez jamais un enfant seul avec un animal, même si celui-ci a généralement un tempérament doux. Un animal reste un animal. Il peut être imprévisible, surtout lorsque ses habitudes sont perturbées. Il pourrait bondir, griffer ou même mordre si on le provoquait ou lui faisait mal par mégarde. La vigilance est de mise. 

Surveillez la nourriture. 

Glouton, Médor tentera certainement de voler les restes, de fouiller les poubelles et même de profiter de la générosité des invités pour faire bombance. Mais l’ingestion d’une bouffe trop grasse ou trop épicée pour son estomac risque de se terminer en gastroentérite. Pour ne pas en arriver là, prévenez vos invités de ne pas le nourrir, fermez bien vos poubelles (elles renferment souvent des aliments et des objets potentiellement dangereux s’ils sont ingurgités), glissez vos plateaux au fond des comptoirs et déposez vos plats de service en hauteur. Enfin, pour la durée du repas, assurez-vous que votre animal reste dans son panier ou dans sa cage pour ne pas importuner vos convives. 

Conservez sa routine (repas, promenades, etc.). 

En agissant ainsi, vous réduirez son anxiété. 



Pages :