Animal de compagnie: conseils de sécurité

Animal de compagnie: conseils de sécurité

iStockphoto.com

Animal de compagnie: les conseils de base

Vu leur petite taille, leur exubérance, leur curiosité et leur impatience à interagir avec l’animal, les enfants sont particulièrement sujets aux morsures d’animaux. Par conséquent, apprenez à vos petits-enfants à reconnaître les signaux précurseurs d’agressivité chez l’animal. Ainsi, le chat se grossira en gonflant son dos et en hérissant sa fourrure, portera ses oreilles vers l’arrière et produira à l’occasion des sifflements. Le chien, lui, lèvera la queue, plaquera ses oreilles en arrière, fixera du regard, grognera et, parfois, montrera les dents.

  • Ne laissez jamais un enfant seul avec un animal. Même le toutou le plus docile et le plus sociable peut mordre s’il se sent menacé, s’il est effrayé ou s’il est irrité. Aussi, rappelez-vous que les chiens protègent instinctivement leur nourriture, leurs chiots, leur jouet préféré, leur territoire et… leur maître!
  • Apprenez à votre chien à ne pas sauter sur les gens.
  • Faites-lui couper les griffes régulièrement pour réduire le risque d’égratignures.
  • Les enfants sont parfois craintifs au moment de tendre une friandise à un animal. Résultat : ils retirent leur main au dernier moment. Si Médor saute sur l’enfant pour tenter de récupérer la friandise, il peut blesser le petit. Prenez les devants et enseignez à votre petit chou à récompenser l’animal sans danger. Montrez-lui à déposer la friandise dans sa paume ouverte plutôt que de la tenir entre ses doigts. Expliquez-lui également à quoi il doit s’attendre: la langue de l’animal le chatouillera et mouillera sa main.
  •  Faites comprendre à vos petits qu’un animal de compagnie n’est pas un jouet. Il aime jouer, mais aussi se reposer et rester seul. Au besoin, confinez votre animal dans sa cage ou dans une pièce où il sera à l’abri du brouhaha et des caresses trop intenses des enfants.
  • Apprenez-leur à traiter votre animal avec douceur et respect. Ils ne doivent pas le rudoyer, l’agacer, crier ou courir après lui.
  • Faites participer vos petits-enfants aux soins de votre animal. Cela favorisera un rapprochement.
  •  Indiquez-leur les jeux qui amusent votre animal et montrez-leur la façon sécuritaire de jouer avec lui. 


Pages :