Bronchite ou pneumonie: les symptômes et les traitements

Bronchite ou pneumonie: les symptômes et les traitements

shutterstock.com

La bronchite aiguë

La bronchite est une inflammation des bronches (les conduits qui transportent l’air jusqu’aux poumons) causée le plus souvent par les mêmes virus que ceux à l’origine du rhume et de la grippe. D’ailleurs, un rhume ou une grippe précède souvent la bronchite. Comme ces maladies, la bronchite d’origine virale est contagieuse. 

Moins dangereuse que la pneumonie, elle n’entraîne pas de complications pour la grande majorité des gens. 

Occasionnellement, en cas d’infection bactérienne, elle peut évoluer en pneumonie. Les personnes âgées, les fumeurs et les gens atteints de maladies chroniques, coronariennes, respiratoires ou dont le système immunitaire est affaibli y sont particulièrement vulnérables. 

Les symptômes

La toux dure généralement de 5 à 21 jours. Elle s’intensifie en position couchée, à l’extérieur par temps froid et dans un environnement irritant (enfumé, par exemple). Des expectorations (mucus) jaunâtres ou verdâtres l’accompagnent parfois, ainsi que de la fièvre légère, des courbatures, des douleurs thoraciques, de la fatigue, des maux de tête, un souffle court et une respiration sifflante. 

Les traitements 

Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus. À l’instar des infections virales, la bronchite aiguë disparaît généralement d’elle-même, sans traitement, en moins de 21 jours. Il faut simplement attendre que l’organisme s’en débarrasse. Tout ce qu’on peut faire, c’est se reposer, boire beaucoup de liquide (1,5 à 2 litres d’eau et de boissons chaudes chaque jour) afin de liquéfier les sécrétions et de faciliter leur expulsion, prendre un analgésique pour réduire la fièvre, les maux de tête et les courbatures, et soulager la toux avec un médicament traitant. 

Attention, toutefois: la toux ne doit pas être éliminée complètement, car elle contribue à évacuer les sécrétions qui encombrent les bronches. On prend donc, si possible, ce médicament avant la nuit, et seulement lorsque la toux empêche de dormir. On veille aussi à consulter un médecin sans délai si les symptômes s’intensifient ou si la fièvre dure plus de 72 heures.

La pneumonie est une inflammation des poumons le plus souvent causée par une bactérie, principalement le pneumonocoque Streptococcus pneumoniae, bien qu’elle puisse aussi être d’origine virale. La pneumonie est plus dangereuse que la bronchite et peut même s’avérer mortelle dans certains cas. Selon l’Association pulmonaire du Québec, cette maladie constitue d’ailleurs la sixième cause de décès dans les pays industrialisés. Les personnes âgées, les gens atteints de maladies chroniques, cardiaques ou respiratoires et les individus dont le système immunitaire est affaibli sont les plus à risque. 

Les symptômes

La toux grasse s’accompagne d’expectorations jaunâtres ou verdâtres, parfois teintées de sang, d’une forte fièvre pouvant atteindre 40,5 °C, de frissons, de douleurs thoraciques s’intensifiant durant la toux et les inspirations profondes, de gêne respiratoire, d’atteinte de l’état général (fatigue, perte d’appétit, douleurs musculaires, maux de tête, etc.) et parfois même de confusion. 

Les traitements

La pneumonie bactérienne se soigne à l’aide d’antibiotiques. Les symptômes comme la fièvre et les maux de tête se traitent par contre de la même façon que ceux associés à la bronchite. La guérison d’une pneumonie est généralement plus rapide: elle disparaît très souvent en l’espace de deux semaines. Dans la plupart des cas, on note une diminution des malaises dans les 24 à 48 heures suivant le début de la prise d’antibiotiques. Par contre, la sensation de fatigue peut perdurer plusieurs jours, voire quelques semaines. 

Un diagnostic et un traitement précoces accélèrent la guérison et diminuent le risque de complications pouvant mener à une hospitalisation. Il est donc important de consulter rapidement un médecin quand on présente des symptômes. Et de le revoir sans tarder si aucune amélioration n’est constatée 72 heures après le début du traitement aux antibiotiques.

Un repos suffisant, de l’exercice physique pratiqué régulièrement, une saine alimentation et une vie sans tabac permettront de se bâtir une bonne immunité. 

Les bronchites et les pneumonies virales sont transmises de la même façon que le rhume et la grippe, c’est-à-dire par le contact des mains (directement ou par un objet touché par une personne infectée) ou par de fines gouttelettes projetées dans l’air lorsque quelqu’un éternue ou tousse. Pour minimiser les risques, on se lave donc les mains fréquemment, on évite de les porter à sa bouche et de se frotter les yeux et le nez.

On essaie également de ne pas se trouver en présence de personnes infectées et on opte pour le vaccin annuel contre la grippe, offert gratuitement après 60 ans. 

Pour réduire le risque de contracter une pneumonie, il est également possible de recevoir le vaccin anti-pneumo-coccique, gratuit pour les personnes qui ont atteint 65 ans. Toutefois, si on pense courir un risque élevé d’attraper l’une ou l’autre de ces infections, il vaut mieux en parler à son médecin, qui recommandera, le cas échéant, une vaccination avant cet âge.

Merci au Dr François Tremblay, pneumologue, et à l’Association pulmonaire du Québec pour leur collaboration. 


Vous aimerez aussi:

Le bilan de santé comprend certains examens de routine requis selon votre âge. Ils permettent de déceler rapidement des problèmes de santé qui font parfois de grands ravages. Besoin d’un aide-mémoire? Voici 9 tests qui peuvent vous sauver!

Les maux de gorge sont souvent le symptôme d'une autre maladie. Laryngite, pharyngite, rhinopharyngite, amygdalite ou cancer, voici les principaux maux associés au mal de gorge et des trucs pour le soulager.

À chacune de vos visites médicales, votre médecin vous prescrit des analyses sanguines? Normal. Elles lui sont fort utiles pour établir un diagnostic. Mais à quoi servent-elles exactement? Voici ce que révèlent les prises de sang.

Pages :

  • 1
  • 2
  • 3
  • Lire sur une page

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Bronchite ou pneumonie: les symptômes et les traitements

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

5

Commentaires

Consultation

Mon pere a 87 ans .on entend le sifflement et avec temp.de 38degre
Il tousse une longue toux jusqu'a l 'etouffement
Il prend un medicamemt pour la toux et panadol
Est -il ca suffisant??

Bpco avp en 2009 avec hemo pneumo thorax bilatéral et 2aaa aarre

Bsr oui et 2 arrets cardiaque s voilà j ai des nodules qui semblent Ils résiduels et le poumon inférieur droit atrofie ainsi qu un restant d éléments.chement minimum, je me demande qu elle traitement serai adéquat pour récupérer un peu,mon médecin traitant me soigne qu avec antibio a spectre large et injectable qd je fais une grosse bronchite,je transpire énormément au niveau. de la tête ,du cou et de la poitrine ,c est inconfortable,invalident et cela me vaut des bronchite à répétitions Merci

Santé

Ma san té est bonne le cœur est en forme
Tout est b

Bronchite aiguë ou pneumonie

Je tousse à forcer de souffle je fais des crachats jaune verdâtre mal à la tête à forcer de tousser et ça me fatigue

Séquelle respiratoire suite de la grippe a.

Angoisse d avoir de grave problèmes car mon anxiété est très vive.malgre une marche rapide de 40 minutes tous les jours et l application de la cohérence cardieque