Le cancer de la prostate, des symptômes au traitement

Le cancer de la prostate, des symptômes au traitement

iStockphoto.com

Les options de traitement du cancer de la prostate

Le choix du traitement dépend de l’âge et de l’état de santé, ainsi que du stade du cancer et de son agressivité. Le médecin et le patient doivent donc examiner les risques et les bénéfices de chaque option afin de prendre une décision éclairée. 

La surveillance active  

Lorsque le cancer ne provoque pas de symptômes, ne présente pas ou peu de risque de propagation et ne met pas la vie en danger, de plus en plus de médecins préfèrent attendre avant d’entreprendre un traitement. Ils surveillent tout simplement de près l’évolution de la tumeur pour s’assurer que la maladie ne progresse pas. Dans le cas contraire, un traitement sera mis en route. 

La prostatectomie radicale  

Cette opération chirurgicale consiste à retirer la glande prostatique et certains tissus avoisinants. Elle est recommandée quand les cellules cancéreuses n’ont pas migré à l’extérieur de la prostate. La prostatectomie offre de bonnes chances de guérison. 

La radiothérapie  

Elle est parfois préférée à la chirurgie. Comme cette dernière, elle traite les cancers confinés à la prostate. On la suggère notamment aux patients qui ne souhaitent pas être opérés ou qui ne peuvent l’être en raison de leur état de santé. La radiothérapie détruit les cellules cancéreuses au moyen de substances radioactives. Ces dernières peuvent être administrées par voie externe ou interne. La radiothérapie externe consiste à envoyer des rayons radioactifs à travers la peau vers une zone ciblée. En radiothérapie interne, on introduit, sous anesthésie, des microbilles radioactives dans la prostate. 

L’hormonothérapie 

Les cellules cancéreuses ont besoin d’hormones mâles, en particulier la testostérone, pour croître. Ce mode de traitement consiste donc à administrer des médicaments pour priver les cellules cancéreuses de ces hormones, ce qui permet de ralentir considérablement la progression du cancer. L’hormonothérapie contribue aussi à réduire la taille de la tumeur. Ce traitement est souvent utilisé lorsque les cellules cancéreuses ont migré à l’extérieur de la prostate. 

La chimiothérapie 

Elle est réservée aux cancers avancés avec métastases. On administre alors, par injection ou sous forme de comprimés, des agents chimiques afin de détruire les cellules cancéreuses. Le traitement a pour but de ralentir la croissance du cancer, de prolonger la vie et de préserver la qualité de vie. 



Pages :

1

Commentaires

CHANCEUX

Oui tres chanceux j'ai UN medecin de l'Ontario qui me suis depuis 30 ans et il a commence a faire les testes de sang recommande alors que j'avais 50 ans avec de tres bon resultats a date. Merci a DR BOUFFARD