Chéri, tu m'entends?

iStockphoto.com

Un mal sourd

Vous lui posez une question et, le dos tourné, il ne vous répond pas. Vous lui chuchotez un «je t’aime» bien senti et elle ne réagit pas. Peut-être aussi devez-vous lui hurler de venir souper pour rivaliser avec le volume du son de la télé?

Il y aurait environ 3,8 millions de malentendants au Canada, dont 25% souffriraient de presbyacousie, la forme la plus répandue de surdité bilatérale progressive. Elle survient généralement chez les personnes de 50 ans et plus et entraîne une chute sélective de l’ouïe dans les fréquences aiguës, lesquelles sont les plus importantes dans la compréhension de la parole.

Selon la National Academy on an Aging Society, les deux tiers des aînés susceptibles de bénéficier d’une aide auditive ne chercheraient pas à l’obtenir. D’ailleurs, nombreux sont les conjoints de malentendant qui se plaignent du refus de ce dernier d’admettre le problème. Faut-il pour autant y voir un signe de mauvaise foi? Louise Desautels, psychologue à l’Institut Raymond-Dewar, affirme que non.

«L’évolution de la surdité est tellement graduelle chez les personnes de 50 ans et plus qu’elle peut effectivement passer inaperçue pendant un long moment, contrairement à celle qui survient à la suite d’un traumatisme sonore», explique-t-elle. La personne qui souffre de ce type de déficience auditive aura plutôt l’impression que le problème, ce sont les enfants qui n’articulent pas, le son du téléviseur qui n’est pas assez clair ou la vie moderne qui est simplement devenue trop bruyante. Quand le volume des appareils électroniques de la maison franchit le mur du son, c’est souvent le conjoint bien-entendant qui réalise que quelque chose ne va pas.

Mais il arrive également que ce soit le bien-entendant qui doute de la déficience auditive de son partenaire de vie. «Toi, tu entends ce que tu veux bien entendre!», lance-t-il à tout propos sur un ton de reproche. Ce que le bien-entendant ignore, c’est que le presbyacousique perçoit relativement bien les fréquences graves et peut effectivement très bien entendre dans certaines situations (un homme qui parle, sans bruits de fond) et très mal entendre à d’autres moments (un enfant qui parle par-dessus le son de la télé ou la radio).



Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Chéri, tu m'entends?

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

De l'aide... mais où

Bonjour,
Je fais parti des gens qui entendent mal les aigus. Moi j'appel ça l’acouphène... Est-ce la même chose ? Où peut-on trouver de l'aide ???