67 roses

Jean-Louis-Gauthier billet de juin 2015

Une somme qui commence à faire un joli bouquet! C’est que les années passent, n’est-ce pas? Et, on aura beau dire, 67 ans, ce n’est plus jeune, jeune. Le temps fait son oeuvre, laisse des traces. Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai vécu, un peu, beaucoup, parfum et épines compris. 

Parfum, épines... Sans parler de ces morceaux qui s’affaissent, rendent les armes peu à peu, usés, fatigués. Je comprends que certaines personnes, effrayées à la vue de ce spectacle, veuillent redonner un peu de tonus à une peau qui a perdu de son élasticité. 

Il m’arrive, à moi aussi, d’y penser. Pas plus fou qu’un autre, après tout! Parfois, devant la glace, je tire la peau des joues ou, plutôt, des bajoues, vers le haut. «Regarde comme ce serait beau», me susurre une petite voix à l’oreille. 

Stoïque, je n’ai pas encore succombé à la tentation. 

Il faut dire que j’ai une peur bleue de l’anesthésie. Il y a autre chose aussi. C’est que je ne trouve pas ça toujours très réussi, ces redrapages et autres lissages où l’on tire la peau du menton jusqu’au front en bridant l’oeil au passage. Elle fait parfois pitié à voir, cette fausse jeunesse que viennent contredire des mains tavelées, cabossées, avec des veines si gonflées qu’on les dirait sur le point d’éclater. C’est comme si tout ça n’était pas raccord, comme on dit en langage de cinéma. 



Pages :

10

Commentaires

67 roses

Comme ça m'a fait du bien de vous lire. Merci pour ce beau témoignage.

Les riswa

Je pense comme vous. Pourquoi vouloir avoir l'air plus jeune absolument ? Faire du jeune avec du vieux, on y voit toujours une trace et ce n'est pas joli à regarder. Et les rides ont une histoire. Sans compter que c'est pas sûr que ça sera réussi. On en voit qui se sont fait rajeunir et au bout du compte ils l'ont regretté. Votre photo que l'on voit n'a certainement pas besoin d'être retouchée, votre sourire cache les rides dont vous parlez. C'est derrière l'image que l'on voit les vrais visages.  

Les rides

Je suis de votre avis pourquoi essayé de faire jeune avec du vieux c'est que en essayant de faire contre nature et de penser seulement a sa petite personne on oublie l'essentiel de vivre pour les vrai choses de la vie .

67 roses

Bonjour monsieur Gauthier. Je n'ai pu m'empêcher de sourire en lisant votre texte car moi aussi j'ai 66 ans. Et je pense que l'on a tous à un moment tiré sur nos joues en les remontant avec nos mains, mais je croyais être la seule à le faire. C'est vrai que c'est beau. Farce à part, nous avons la même philosophie et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à penser comme vous. Merci pour vos bons mots. Bonne fin de journée à vous Monsieur Gauthier.

merci

Comme je suis contente de voir que je ne suis pas seul a veillir. A ne pas me trouver toujours belle et a avoir envie de m'étirer la peau vers l'arriere, mais en meme temps de savoir que se faire tirer la peau vers le haut ou l'arriere pour cacher les rides , n'enleve pas les années de bonheur et de travail que nous avons derriere nous. Cela fait du bien de ne pas se sentir seul dans cette réalité qu'est la vie

67 Roses, avec une majuscule

On a l'âge de notre coeur.  Moi aussi avec mes 63 ans, je me tire de temps à
autre les joues.  LOL  , et la retraite dans 2 ans, alors ça, ça me rend heureux.

Je pourrai enfin faire plus les hobby que j'aime.

Merci

67 roses

80 roses en novembre 2015. Elles sont encore belles. Fanées mais belles.

Âge

Moi. 73 roses......

En réponse à "67 roses"

Moi c'est 53 roses que j'ai atteint le 16 mai. Mais ce ne sont pas mes joues qui tombent ...mais bien mes paupières... Mais mon homme m'aime telle que je suis avec l'héritage de tous mes âges!

67 roses

bonjour,je viens de lire votre article sur les 67 roses,quel beau message et qui nous fait réfléchir.je peux vous dire que si la photo qui est là dans l'article est nouvellement été prise bien là je peux vous dire que vous passez bien les années.vous êtes un très bel homme et votre regard est particulièment sympathique et je vois de la bonté et une joie de vivre.en lisant l'article,ca m'a fait réfléchir comme quoi il faut s'accepter tel qu'on est avec nos petits défauts et mettre en valeur nos qualités.oui on est jamais content de ce qu'on est ,mais comme je dis souvent regardons notre nombril et essayons de voir la vie avec optimiste.je n'es pas toujours parfait,mais notre bonheur c'est nous qui le faisons.alors je vous dit bravo et j'ai bien hâte de lire vos prochaines chroniques.
bien à vous et au plaisir,merci de partager des beaux moments comme celui-là.