Voyage à New York, la Grosse Pomme

Voyage à New York, la Grosse Pomme

iStockphoto.com

Peu de villes peuvent égaler la vitalité de New York: 8,5 millions d’habitants réunis dans un melting-pot unique au monde. Dès que l’on y met les pieds, on se sent porté par une énergie électrisante. Puis New York est une ville immense, divisée en cinq arrondissements (boroughs): Brooklyn, le Queens, le Bronx, Staten Island et Manhattan. C’est à Manhattan, lui-même réparti en trois zones, Downtown, Midtown et Uptown, que bat le coeur de la métropole. Et c’est là que doit s’amorcer une première visite.dans la Grosse Pomme 

Downtown Manhattan: où tout a commencé… 

C’est à la pointe sud de l’île que New York est née en 1626. Le navigateur italien Giovanni de Verrazano l’avait déjà découverte un siècle plus tôt, puis un certain Henry Hudson y avait posé le pied en 1609. Mais tous deux avaient passé leur chemin! Il faut dire que «l’île aux nombreuses collines» (qui se dit Mannahata – d’où Manhattan – en amérindien) était déjà habitée par les Algonquins. C’est le Hollandais Peter Minuit qui la leur acheta en 1626 pour la somme de 24 dollars! S’y installa la première colonie de Hollandais qui la renomma Neuwe Amsterdam. Reprise par les Anglais en 1664, elle deviendra New York. Après la proclamation de l’indépendance des États-Unis, le 4 juillet 1776, la ville ne cessera de croître. Elle deviendra la porte d’entrée du pays en même temps que le symbole du rêve américain.

Entre 1892 et 1954, plus de 12 millions de migrants sont arrivés dans sa baie avec l’espoir de trouver ici une vie meilleure. Leurs yeux éblouis se sont d’abord posés sur la statue de la Liberté, offerte par la France en 1886, avant de débarquer sur Ellis Island pour recevoir leur nouvelle identité. 

Les immigrants, arrivés de partout par vagues massives, se sont répartis dans différents quartiers «ethniques». Le plus grand et le plus pittoresque est Chinatown. Avec ses étals en plein air débordant de produits exotiques et de canards rôtis, Chinatown rassemblerait la plus grande communauté asiatique du monde occidental. Tout près se trouve Little Italy où, le temps d’un café latte, vous êtes plongé dans les décors du Parrain de Coppola. 

À l’ère des paquebots dans le port, New York explose pour devenir en 1820 la plus grande ville des États-Unis et le berceau des affaires. Tout se met à graviter autour de Wall Street, de la Bourse et de nombreuses autres institutions financières. C’est ici que se dressaient les tours jumelles du World Trade Center, symbole du capitalisme américain, anéanties le 11 septembre 2001. On a érigé sur l’espace laissé vacant un émouvant mémorial, la tour One World Trade Center. 

New York, et particulièrement Downtown Manhattan, est aussi l’épicentre mondial de la scène artistique. Dans les sixties, une vibrante communauté d’artistes y a convergé. Le quartier de SoHo, dans les années 1990, était mondialement connu pour ses galeries et ses «happenings». Comme dans le quartier voisin de Tribeca, ses fameux bâtiments en fonte, les «cast-iron buildings» typiques de la révolution industrielle, abritèrent de nombreux ateliers. Aujourd’hui, ces espaces sont occupés par des lofts et des boutiques luxueuses, mais leur caractère unique vaut le détour! Plusieurs écrivains beatniks et chanteurs, de Jack Kerouac à Bob Dylan, ont trouvé l’inspiration tout près, soit dans Greenwich, qu’on appelle le «Village». Même si l’endroit a perdu de sa bohème, l’architecture désordonnée et les petites ruelles sinueuses bordées d’arbres conservent toujours leur charme. 

L’une des images fortes de New York est bien sûr la silhouette que lui confèrent ses nombreux gratte-ciel. Midtown, le quartier central de Manhattan, en est particulièrement constellé. Avec Chicago, la ville fut la première à exploiter cette forme d’architecture et à en faire presque un concours. En 1902, le triangulaire Flatiron Building était le gratte-ciel le plus haut du monde. Mais, grâce à son impressionnante flèche, le Chrysler Buiding, chef-d’oeuvre d’Art déco orné d’aigles en acier, le surpassa dans les années 1930, Puis le bâtiment se fit vite damer le pion par la star des gratte-ciel, l’Empire State Buildin, qui offre du haut de ses 102 étages une vue imprenable sur tout New York. Dans le même secteur, on admire aussi le Rockefeller Center. En plus de loger l’un des plus grands centres commerciaux de la ville ainsi que le Radio City Music-Hall, le Rockefeller Center vaut le détour au coeur de l’hiver, quand sa place se transforme en patinoire illuminée des feux scintillants d’un sapin géant. 

Midtown, c’est aussi la cathédrale Saint-Patrick, la plus grande du pays, ainsi que le siège des Nations Unies, la New York Public Library, magnifique bâtiment de style beaux-arts, et la mythique Fifth Avenue, la Mecque du lèche-vitrine et du shopping à la new-yorkaise, écrin de Bergdorf Goodman, Bloomingdale’s, Saks Fifth Avenue... Chez ce dernier, l’étage des chaussures pour femmes, décoré d’un sublime lustre en verre de Murano, a son propre code postal! Serait-ce un effet de Sex and the City et de l’amour de sa vedette pour les pompes, toujours est-il que, dans la Grosse Pomme, la chaussure a la cote. Et sur la 6e,  l’avenue de la mode», Macy’s, qui est considéré comme le plus grand magasin du monde, offre sur 39 000 pi² pas moins de 250 000 paires de jolies galoches. Pour le New York Times, Macy’s est «le zoo de la chaussure»! 

Plein la vue! 

Si Broadway est le nom de l’avenue la plus visitée de Manhattan, il désigne aussi le quartier des théâtres où d’illustres pièces et comédies musicales sont présentées depuis les années 1920. Si on n’assiste pas à l’une des 7 000 représentations du Fanthom of the Opera, on profitera aura au moins d’un spectacle son et lumière en traversant simplement le soir Times Square, la place la plus célèbre du monde avec ses néons et ses panneaux publicitaires géants qui clignotent nuit et jour! 

À New York, ville qui bouge et se renouvelle sans cesse, l’art d’avant-garde s’expose dans les galeries de Chelsea, un peu à l’ouest, et le dernier cri de la mode, dans les boutiques du Meatpacking District. Mais dans cet ancien quartier des abattoirs, le dernier truc dont tout le monde parle est la High Line. Cette ancienne voie ferrée suspendue à 9 mètres au-dessus de la chaussée a été transformée en superbe parc aérien. Bancs et chaises longues, îlots de préservation de plantes, murales, sculptures monumentales : un parcours hors du commun de 2,4 km que l’on peut effectuer toute l’année. On y a des vues splendides sur la ville et sur la rivière Hudson. Et si l’on modifiait légèrement le titre d’une célèbre chanson de Lou Reed, monument incontesté du rock’n’roll à New York, pour dire plutôt Walk on the Wild Line?... 

Espaces verts et musées New York possède plus de 100 km² d’espaces verts, et c’est Central Park, dans Uptown, qui vole la vedette en ce domaine. Le poumon vert de la métropole fait 4 km de long sur 800 m de large. Après avoir arpenté ses allées et y avoir fait le tour du réservoir Jacqueline Kennedy Onassis – un vrai lac –, on profite des trésors qui le bordent. 

Du côté est, baptisé le «Museum Mile», se trouvent certains des plus beaux musées du monde, du Guggenheim à la Frick Collection en passant par le Metropolitan Museum of Art (MET) et le Whitney. Du côté ouest, l’American Museum of Natural History est la plus grande institution consacrée à l’histoire naturelle. Dans d’autres quartiers, le MoMa (Museum of Modern Art) et le Musée de Brooklyn sont aussi des incontournables. 

Au-delà de Manhattan 

D’autres belles découvertes sont à faire hors des attraits touristiques les plus courus, comme Harlem, à l’extrémité nord de Manhattan, le plus célèbre quartier afro-américain des États-Unis et berceau new-yorkais du jazz. Y assister à une messe gospel est pour beaucoup un incontournable, tandis que d’autres iront admirer, dans le quartier de l’Université Colombia, la titanesque cathédrale Saint-Jean le Divin, la plus grande du monde! 

De Manhattan, on pourra ensuite se rendre à Brooklyn en empruntant le fameux pont éponyme, l’un des plus anciens ponts suspendus des États- Unis et autre emblème de New York. On le traverse à pied ou à vélo pour aller explorer les charmantes résidences de grès rouge, visiter le jardin botanique ou chiner vintage dans le quartier hip de Williamsburg. 

Et le Bronx, Queens ou Long Island? Ce sera pour une autre fois. Manhattan n’est que l’un des cinq arrondissements de New York, et une seule visite ne suffit pas pour en faire vraiment le tour. Autrement dit, il faudra revenir, c’est sûr!

En avion 

Tout juste 1 heure 30 de vol entre les aéroports Montréal-Trudeau et La Guardia! Mais avec les douanes et l’attente, on peut facilement compter 4 heures. Puis ce n’est pas bon marché. Un billet aller-retour peut aller jusqu’à 800$ – avec Air Canada. Surveiller les sites à rabais et les réductions qu’offrent diverses compagnies aériennes.

En train

La compagnie américaine Amtrak assure le service ferroviaire. Un train part tous les matins de la Gare centrale de Montréal: 11 heures de trajet (dans chaque direction), mais le confort et la vue superbe font complètement oublier la durée. On arrive à Penn Station frais comme une rose! Puis le prix est fort intéressant – un aller-retour varie entre 130$ et 140$ –, et il y a toujours des spéciaux. www.amtrak.com.

En autocar

Greyhound et Adirondack Trailways offrent le service au départ de la Gare d’autocars de la rue Berri, à Montréal. Le billet aller-retour coûte aux alentours de 140$, et le voyage dure entre 7 h 30 et 8 h 30. Beaucoup optent pour le bus de nuit… Mais avec des arrêts – dont l’un plus ou moins long à la douane – et un confort moyen, chanceux sont ceux qui arriveront à dormir! www.greyhound.ca

En voiture

New York est à environ 600 km de Montréal. Le trajet, plutôt agréable, se fait en un peu moins de 7 heures. À New York, on garera la voiture dans un parking qui coûtera entre 25$ et 50$ par jour.

Top 12 des attraits à ne pas manquer

  • Statue de la Liberté (ferry à partir de Battery Park) 
  • Ellis Island et son Musée de l’immigration (ferry à partir de Battery Park) 
  • Chinatown 
  • Rockfeller Center
  • Empire State Building
  • 5e Avenue 
  • Times Square 
  • Central Park 
  • American Museum of Natural History 
  • Metropolitain Museum of Art (MET) 
  • Guggenheim Museum 
  • La High Line 

La ville compte de nombreux bureaux de tourisme. Le plus important est à Times Square. Pour préparer une visite, on peut aussi consulter le www.nycgo.com


Vous aimerez aussi

Surnommée la «ville des vents», Chicago est un musée à ciel ouvert qui déploie une enfilade de gratte-ciel exceptionnels. Une ville à découvrir au fil de l’eau, à pied ou à bord d’un sympathique tram aérien.

Envie de vacances au large? Découvrez la région paisible et pittoresque des «Kennebunks». Son charme saura vous réconcilier avec les côtes de la Nouvelle-Angleterre!

Toronto mérite son titre de ville multiculturelle. La communauté torontoise est métissée de 64 nationalités avec plus de 110 langues parlées.


Pages :

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Lire sur une page

10

Commentaires

Voyage à New York

Vous mentionnez dans l'atricle que Saint Patrick est la plus grande cathédrale aux E-U.. Je crois que c'est la cathédrale St-John the Divine qui serait la plus grande au monde.

voyage à New-York

J'aimerais bien faire le voyage pour mon 47 anniversaire de mariage quel beau cadeau merci

N.Y.

vous en organisez un ? j'aimerais tant visiter les musées.....

Viste à New-York

J'ai beaucoup apprécié votre article sur New-York .J'arrive d'une virée à Pâques en famille .Vos suggestions nous ont été très profitables et économiques de temps .Nous avons beaucoup aimé visiter en cette belle période de l,année .Nous prévoyions faire de même l'an prochain pour Pâques mais à Montréal dans notre belle grande ville .Cette excurion à New-York ,nous a fait découvrir que nous n'avionsa jamais fait ce type d'excursion dans notre chez nous et que nous aimerions en faire une .En espérant que cela va vous donner l'idée de produire un article du même style sur Montréal .Les choses à voir dans notre grande ville .Au plaisir de vous lire bientôt et merci encore pour vos recommandations judicieuses .

voyage à New-York

J'y suis déja allée et j'espère un jour y retourner!

voyage a NY

Je pense retourner le mois de juin encore :)

Voyage à New York

Un jour j'irai à New York......il faut absolument que je vois New York !!!

Participation

Bonjour,

Comment puis-je faire pour participer au concours car mon conjoint serait fou de joie d'aller à New-York et se serait très bon pour son moral ces temps-ci.
Merci de me répondre

voyage à New York

Je voudrais bien le remporter

Un rêve

Visitez New York, c est un rêve qui se réalisera un jour... pour moi et ma conjointe!