Les chutes Niagara entre amies!

Francine et moi sommes parties tôt un lundi matin de la fin de septembre. Le soleil brillait, il faisait doux et les embouteillages se trouvaient sur la voie opposée.
J’étais impatiente de revoir les chutes - un spectacle dont on ne se lasse pas - mais surtout de les montrer à Francine. Comme si je lui faisais un beau cadeau.

Ne voulant pas gâcher les présentations par une traversée du centre-ville, j’ai sagement abordé les chutes en remontant le Niagara Parkway, bordé de magnifiques jardins. Les chutes américaines ne méritant pas un arrêt, j’ai poursuivi vers le voile de brume blanche qui s’élevait du «fer à cheval». C’était le milieu de l’après-midi et le soleil peignait un arc-en-ciel parfait au-dessus. À ma première visite, j’avais cru que la nature me faisait une faveur personnelle jusqu’à ce que je découvre le même arc-en-ciel sur toutes les cartes postales! Francine n’en a pas moins été émerveillée. Et quand, enfin, elle s’est approchée du bord pour contempler nos chutes, le choc de tant de beauté lui a coupé la parole. Nous sommes restées côte à côte, sans rien dire, incapables de nous arracher au spectacle, malgré la fatigue du voyage pesant sur nos épaules.

Du plus beau au plus laid
Le contraste entre la beauté naturelle du site et la laideur matérielle qui l’entoure est à la fois choquant et fascinant. D’un côté: l’eau et la verdure, la plus grande volière du monde avec plus de 400 oiseaux dans une jungle luxuriante, un insectarium avec des papillons en liberté, des jardins fabuleux; de l’autre, des gratte-ciel, des dômes de verre, des constructions futuristes sans aucune harmonie architecturale, des attractions d’un goût douteux (Nightmares Fear factory, Ripley’s Believe It or Not! Museum…) et Clifton Hill, sans doute la rue la plus laide du Canada.

Malgré tout, on ne peut nier que Niagara Falls offre des activités pour tous les goûts et tous les âges, ainsi que la possibilité de voir les chutes sous tous les angles: d’en haut, d’en bas, d’en dessous, des airs et sur grand écran!



Pages :

1

Commentaires

Chutes Niagara

Bonjour,
Tout d'abord, merci pour votre article "Les Chutes Niagara entre amies !"... article très intéressant !

Juste un bémol lorsque vous écrivez ceci :
"Les chutes américaines ne méritant pas un arrêt, j’ai poursuivi vers le voile de brume blanche qui s’élevait du «fer à cheval».

Je crois que cela dépend des goûts de chaque personne... lors de notre visite, nous avons bien aimé les chutes américaines même si elles ne sont pas aussi spectaculaires que celles du côté canadien. Je suis d'avis que cette petite phrase était de trop... et mérite des excuses.

Voilà, c'était mon opinion !