La Toscane: des plaisirs pour tous les sens

La Toscane: des plaisirs pour tous les sens

iStockphoto.com

Surprises dans le Chianti

Comme la Toscane possède une dizaine d’appellations contrôlées (DOCG), il semble presque impossible d’y rouler sans apercevoir une route des vins. Joli problème de choix! Outre les routes du Vernaccia et des vins mentionnés plus haut, il y a celle du Chianti Classico, qui annonce ses couleurs au moyen de son fameux coq noir. Comme celles du Val d’Orcia, les routes du Chianti grimpent en lacets, mais en serpentant dans un paysage plus vert encore, à travers des forêts, des vignobles et des collines qui ondulent à perte de vue. 

Saviez-vous qu’on trouve un petit coin du Québec, au milieu de ce terroir? Il s’agit du vignoble Le Miccine, situé entre Radda et Gaiole in Chianti. Le coq et le fleurdelisé nous y accueillent en tandem, puisque la propriétaire, Paula Papini-Cook, est une jeune viticultrice d’à peine 30 ans, originaire de Saint-Bruno-de- Montarville. Après avoir suivi une double formation en viticulture et en oenologie, Paula a eu un coup de coeur pour la patrie de ses grands-parents. Depuis quatre ans, elle tient donc les rênes de ce domaine de huit hectares. 

Fidèle et très attachée aux traditions de son nouveau chez-soi, Paula y produit surtout du Chianti Classico, fait à partir de cépages de Sangiovese. Son Chianti Classico régulier est généralement conservé un peu plus d’an dans les fûts de chêne, tandis que son Chianti Classico Riserva y développe ses arômes pendant au moins deux ans, après avoir été préparé avec les raisins des meilleures parcelles. 

Pendant les mois d’été puis durant la période cruciale des vendanges, il n’est pas rare que maman Rita vienne prêter main-forte à sa fille, en déployant une énergie égale à celle de Paula. Visiblement, mère et fille sont de véritables complices et des passionnées qui savent de plus transmettre leur amour du vin, et en français, par-dessus le marché ! Même le coq noir du Chianti semble s’en réjouir! 

Puis vient un jour où le voyage se termine. Il est alors facile de penser que, avec l’abondance d’oeuvres d’art, de couleurs et de saveurs que déploie la Toscane, il faudra revenir plusieurs fois pour continuer d’en explorer toute la beauté...



Pages :