Éblouissante Italie du Nord

iStockphoto.com

Je reconnais à peine Florence. Il n’y a pas de file interminable devant la Galerie des Offices. La place du Duomo est à peu près praticable. On peut réserver à la dernière minute une table pour quatre un samedi soir dans un restaurant très couru d’Oltrarno. La petite reine reprend ses droits sur la route du Chianti. Le lac de Garde redevient délicieusement romantique. Venise semble presque déserte. On doit être hors saison... 

La belle Florence 

Difficile de mettre en mots le bonheur que j’ai de retrouver cette ville où j’ai vécu pendant trois semaines il y a cinq ans pour apprendre l’italien: le majestueux Duomo, la piazza della Republica que je traversais tous les jours pour aller à l’école, les rues étroites, le ponte Vecchio, le Palazzo Pitti et les jardins de Boboli... Le marché de San Lorenzo, les fabuleux musées et les splendides églises, comme Santa Croce, Santo Spirito et San Miniato al Monte, me rappellent de jolis souvenirs, mais je découvre d’autres attraits, notamment le Palais Strozzi, la dernière cène de Ghirlandaio et l’une des plus anciennes pharmacies du monde, la très spectaculaire Officina farmaceutica di Santa Maria Novella, située près de l’église du même nom et de la gare. On y vend notamment des produits de beauté qu’utilisait, dit-on, Catherine de Médicis! 

Lumineuse Toscane 

La Toscane est plus lumineuse que jamais. Les vendanges sont terminées. Il n’y a pas trop de circulation sur la route du Chianti où les cyclistes du dimanche s’en donnent à cœur joie. À la toute fin d’octobre ou au début de novembre, selon le temps qu’il a fait, les olives sont prêtes à être cueillies. Quelques entreprises agricoles accueillent les visiteurs pour une démonstration de pressage et une dégustation d’huile nouvelle.

Longue et sinueuse, la route du Chianti s’ouvre sur de magnifiques paysages de vignes dorées baignées dans une douce lumière et sur quelques villages anciens perchés dans les collines. Une halte à Grève in Chianti permet de visiter la macelleria Falorni, une charcuterie célèbre pour ses saucissons de porc et de sanglier, son jambon traditionnel toscan et ses produits à base de cinta sinese, le porc du Chianti élevé en liberté. Les voûtes médiévales spectaculaires de Castellina in Chianti, village viticole typique du Chianti, invitent à la découverte. Au cours d’une promenade, on passe devant quelques étalages de produits locaux avant d’arriver à la belle église San Salvatore. 



Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Éblouissante Italie du Nord

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires