Loisirs

L’histoire du camp d’été de l’Armée du Salut au Québec

Un camp où les enfants de familles démunies retrouvent espoir. 

Le camp du lac de l’Achigan a bien changé… Depuis 1922, le terrain alors bosselé et boisé s’est transformé au fil du temps pour accueillir jusqu’à 400 enfants par été.

C’est en effet en 1922 que l’Armée du Salut au Québec a hérité d’un terrain boisé longeant le magnifique lac de l’Achigan, non loin de Saint-Jérôme. Ce n’est qu’en 1933 que le terrain commença à être exploité comme camp d’été somme toute rudimentaire : on y monta quelques tentes et on y organisa des jeux très simples (balle, sauts sur les roches, fers, etc.).  Petit à petit, le terrain fut déboisé, des matériaux de construction furent apportés sur place et des bénévoles furent recrutés pour construire un camp capable d’accueillir dans la chaleur et le confort des groupes d’enfants de plus en plus nombreux.

Aujourd’hui, le camp du lac de l’Achigan compte 28 bâtiments (chalets, laverie, installations d’entreposage, poste sanitaire, auditorium, atelier d’artisanat et chapelle) et s’enorgueillit d’une magnifique plage sablonneuse où l’on pratique, sous surveillance, la natation et les sports nautiques. Il est également possible de faire du canot et du pédalo. Récemment, le camp s’est aussi doté d’un parcours d’hébertisme.

Chaque année, ce sont environ 400 enfants issus de familles défavorisées qui bénéficient des installations et des activités offertes au camp de l’Armée du Salut, dans un cadre enchanteur, loin de la ville, ce qui leur permet d’échapper à leurs soucis quotidiens, de se faire de nouveaux amis et de s’adonner à des activités qui leur étaient souvent inconnues.  

Le camp du lac de l’Achigan est en perpétuelle évolution et amélioration. Pour en savoir davantage, vous pouvez aller consulter la page de nos projets en cours.

Grâce à l’aide de nos donateurs, nous sommes persuadés que nous pourrons ramener le sourire sur le visage de milliers d’enfants pour encore de très longues années.

1

Commentaires

Camp d'été de l'Armée du Salut du Québec

Ce camp d'été fut mes meilleurs étés de mon enfance. Nous, mes sœurs, frères et moi, sommes allés à ce camp d’été pendant plusieurs années et j'ai tellement de beaux souvenirs que je n'oublierai jamais. Mes parents n’avait pas beaucoup de sous et nous étions 12 enfants. L’Armée du Salut nous ont offert cette opportunité et je leur dit merci. Merci de nous avoir donné cette chance. Aujourd’hui, j’ai 56 ans et je m’en souviens comme si c’était hier. Je me souviens du son de la trompette lors de notre réveille et lors de notre couché. Je me souviens que nos lits et nos cabines devaient être propre en tout temps. Je me souviens de la collation du soir, du bon chocolat chaud avec un choix de friandise. Le respect, la discipline, le partage faisait partie de notre quotidien. La salle de bricolage, la plage, les feux de camps, les spectacles que l’on préparait, les jeux d’équipes et j’en passe. Notre linge et notre sac à couchage devaient êtres étiquetés avec nos noms complets. Nous étions parfois 4 à partir en même temps. Encore milles merci à L’armée du Salut et milles merci à mes parents.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

L’histoire du camp d’été de l’Armée du Salut au Québec

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires