Voyager avec ses parents âgés

iStockphoto.com

Comprendre leurs limites

Souvent, quand on prend de l’âge, on s’inquiète facilement. Si c’est le cas de vos parents, vous les rassurerez en planifiant minutieusement votre voyage et en les mettant au courant de vos démarches.

Avant de choisir une destination, demandez-vous quel degré de chaleur et d’humidité ils peuvent supporter. Souffrent-ils de problèmes respiratoires ou autres? Leur estomac tiendra-t-il le coup? Est-ce que leurs jambes s’accomoderont des reliefs accidentés des rues pavées des vieilles villes? Peuvent-ils monter ou descendre les escaliers facilement? Y a-t-il des services pour les personnes handicapées (ascenseur, rampe d'accès, etc.) à l'hôtel, mais aussi dans les lieux que vous prévoyez visiter? Bien des pays n'offrent pas d'installations aux personnes en fauteuil roulant, ou encore n'ont rien prévu pour répondre aux besoins spéciaux des malentendants, des malvoyants et des personnes handicapées physiquement. Parlez-en à votre agent de voyages. Établissez un itinéraire qui tienne compte des limites de vos parents.

Réservez une chambre pour personne handicapée si l'un de vos parents est en perte de mobilité. Elle sera située au rez-de-chaussée, près des services. Informez-vous également de la distance entre l'hôtel et la plage, ainsi que de la facilité d'accès. Par ailleurs, avisez la compagnie aérienne au moment de la réservation. Dans les aéroports et les avions, divers services peuvent être offerts aux personnes en fauteuil roulant ou à mobilité réduite.

Si une diète particulière est requise (sans gluten ou sans sucre, par exemple), faites-en part à l'agent de voyages. Des repas spéciaux pourront être servis durant le vol. Informez-vous aussi de la possibilité d'obtenir le même service à l'hôtel.



Pages :