Croisières 101

iStockphoto.com

En 2003, alors que le tourisme international baissait de 1,2% à cause de l’économie, de la menace du SRAS et du conflit en Irak, la clientèle des croisières progressait de 10,9%. Leur environnement étant relativement protégé, on les considère sécuritaires, ce qui rassure une bonne proportion de passagers, notamment ceux qui optent pour des destinations exotiques.

La popularité des croisières tient également au fait que les fournisseurs ont su flairer le vent et diversifier leurs produits. Il n’y a pas si longtemps, les croisières se limitaient plus au moins aux Caraïbes, étaient réservées à l’élite et nécessitaient une luxueuse garde-robe. Plus décontractées et plus démocratiques, elles couvrent maintenant le globe. Les inconditionnels des croisières aiment découvrir plusieurs destinations au cours d’un même voyage sans refaire quotidiennement leurs bagages et sans conduire ou se taper de longues heures d’autocar. Les croisières sont à la fois reposantes et stimulantes.

Quoi de neuf ?

Le monde s’ouvre aux croisiéristes grâce à de nouveaux itinéraires, notamment en Europe, en Amérique du Sud, en Asie et en Océanie. Certains paquebots proposent même des tours du monde dans une gamme de prix plus diversifiée qu’auparavant. Par ailleurs, les croisières sur les grands fleuves européens se développent en parallèle, ouvrant une fenêtre différente sur le vieux continent.

On note une tendance générale vers le haut de gamme. Appartements sur deux étages, salles de bains en marbre, produits de toilette raffinés, piscines privées… les bateaux redéfinissent le luxe! Étonnant, mais il semble y avoir une demande pour les suites grandes comme des maisons: elles seraient souvent les premières à se vendre! Voilà qui va de pair avec le retour des différentes classes, comme au temps du Titanic, mais en plus subtil, les passagers des suites et autres cabines de catégorie supérieure ayant droit à une gamme de services exclusifs.

D’autre part, les croisières économiques connaissent un certain essor. Elles s’adressent à une clientèle peu exigeante pour laquelle l’itinéraire passe avant la gastronomie, le confort et le prestige du bateau. Easy Cruise, par exemple, a développé ce créneau sur le modèle du transport aérien à rabais.



Pages :