Pages :

Traitement et prévention

Ostéoporose et vitamine D

Le calcium n’est pas seul en cause dans la santé des os. La vitamine D, indispensable pour l’assimilation du calcium, et l’exercice comptent également. Suivez le guide!

iStockphoto.com

«Je suis née sur une ferme, j’ai joué dehors au soleil des journées entières et j’ai bu beaucoup de lait dans ma jeunesse», lance l’avocate Laureen McTeer, porte-parole d’Ostéoporose Canada et conjointe de Joe Clark, premier ministre du Canada en 1979-1980. Résultat: elle a aujourd’hui des os en santé. Comme l’ensemble des femmes de sa génération, elle a compris l’importance de faire un effort pour garder de bons os. Mais en est-il ainsi pour toutes les femmes?

Il semble que non et ça l’inquiète. «En général, les femmes qui arrivent aujourd’hui à la ménopause comprennent l’importance de la santé osseuse et agissent pour la conserver, indique la Dre Suzanne Morin, rattachée au département de médecine interne du Centre universitaire de santé McGill et chercheuse clinique en ostéoporose. Mais les jeunes femmes et celles qui sont postménopausées s’en soucient beaucoup moins.»

C’est la génération montante qui inquiète particulièrement Maureen McTeer. «Même chez les femmes de ma génération qui ont eu une jeunesse plus ou moins semblable à la mienne, on en trouve 1 sur 4 qui souffre d’ostéoporose après 50 ans. Alors imaginez quels seront les coûts personnels, familiaux et sociaux de l’ostéoporose dans les années à venir quand les plus jeunes vieilliront !», dit-elle.

Facteurs de risque

Pourquoi en serait-il ainsi? Règle générale, les jeunes sont aujourd’hui moins actifs que leurs aînés et ils préfèrent les boissons gazeuses au lait. Certains consomment des médicaments incompatibles avec la santé future des os, par exemple des stéroïdes pour performer dans le sport. Enfin, on vit plus vieux. «Tous ces facteurs mis ensemble font en sorte que, de façon générale, nous développons aujourd’hui un squelette plus fragile», soutient Suzanne Morin. L’ostéoporose n’est pourtant pas une maladie nouvelle, sauf qu’elle se répand aujourd’hui davantage en raison du mode de vie qui a profondément changé au cours des 50 dernières années.

Maureen McTeer souhaite cependant que l’on ne soit ni alarmiste ni pessimiste. «Voilà une maladie que l’on peut vraiment prévenir, précise-t-elle. On n’est pas obligé de se rendre jusqu’aux fractures à répétition!» Rappelons qu’une fracture à 30 ou à 50 ans, ce n’est rien sinon de la douleur et des inconvénients. «Mais dans la soixantaine, les fractures vertébrales ou une fracture de la hanche peuvent entraîner beaucoup de complications, d’invalidité, de perte d’autonomie, voire la mort», spécifie la Dre Morin. C’est pourquoi il faut veiller toute sa vie à garder des os sains.

2

Commentaires

c,la santé,,;)

merci, j'adore m'alimenter avec des aliments vitamine-D,et pas cher !! ;)

Auhjourd'hui je reçois le dianostique d'ostéoporose

Comment composé avec la nourriture pour contrer l'ostéoporose et le diabète É

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Ostéoporose et vitamine D

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires