Traitement et prévention

La techno à la rescousse de la distribution des médicaments

Dans les établissements de soins de longue durée, deux personnes sur trois doivent prendre au moins 10 médicaments d'ordonnance différents chaque jour.

La techno à la rescousse de la distribution des médicaments

iStock Photo

Selon un rapport du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, plus de 120 000 erreurs liées à la médication ont été signalées au Québec en 2014-2015. L’erreur est humaine! C’est bien connu, mais comme la mauvaise gestion de la médication de la part des centres de soins est en cause dans 78 % des cas, peut-on remédier à la situation en leur offrant un outil efficace? C’est avec enthousiasme que TELUS Santé et Groupe DOmedic Inc. répondent «oui» grâce à leur nouvelle application XPill PHARMA.

«Le fonctionnement est très simple, explique Frantz Leuenberger, vice-président, solutions pour les professionnels de la santé. Les pharmaciens et pharmaciennes distribuent normalement les médicaments dans des piluliers et les infirmiers et infirmières reçoivent le tout et distribuent les médicaments manuellement selon les indications. Ce que nous avons fait, c’est qu’on a informatisé ce procédé.» Ainsi, sur tablette, le pharmacien alimente le système informatique qui contient le dossier du résident et l’infirmier, de son côté, a accès à ce même dossier. On y trouve la photo du patient, davantage d’informations en lien avec la posologie et des conseils. Les renouvellements peuvent se faire au bon moment et la boucle est toujours bouclée entre toutes les parties qui s’impliquent dans la santé du patient.

Testée à l’aide d’un projet pilote auprès de bon nombre de résidences, l’application a permis aux utilisateurs de remarquer une amélioration immédiate de l’efficacité. «C’est certain que ça implique un changement des habitudes, mais je suis convaincu que ça va gagner en popularité», explique M. Leuenberger. Des discussions ont été entreprises avec le ministère de la Santé dans le but de démontrer la nécessité d’un tel système pour éviter les erreurs et améliorer le système de santé. 

L’application pourra également être utilisée sur tablette par des particuliers, pour un proche aidant ou un membre de la famille qui s’occupe d’une personne polymédicamentée, par exemple. «Ça permet d’éviter des erreurs importantes comme de donner le mauvais médicament à la mauvaise personne ou au mauvais moment, note M. Leuenberger. Ça permet aussi de donner des indications concernant des médicaments qu’il ne faudrait pas consommer au même moment.»

Pour plus de renseignements sur l’application XPill PHARMA, cliquez ici.

1

Commentaires

discussuion sur les medicaments

japrecie votre nouvelle maniere dagir pour avoir moins derreur a hopital et dans lesresidences merci mariefrance lemay

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

La techno à la rescousse de la distribution des médicaments

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires