Traitement et prévention

Infections respiratoires : On se protège!

«Mon pays, c'est l’hiver»... mais ce n’est pas une raison pour laisser maladies et infections respiratoires l’assombrir trop souvent. Comment lutter efficacement?

Infections respiratoires : On se protège!

iStock Photo

Pour prévenir au mieux les infections du système respiratoire, autant bien les connaître et les différencier. Le rhume et la grippe (influenza), maladies hivernales contagieuses, ne sont par exemple pas causés par le froid, mais par des virus. Le plus commun, le rhinovirus, est étroitement associé au rhume et à ses symptômes incommodants (écoulement nasal, éternuements, congestion nasale). «Plus grave, et souvent confondue avec le rhume, la grippe n'est pas vraiment une maladie des voies respiratoires, précise le Dʳ Janik Sarrazin, oto-rhino-laryngologiste (ORL) et président de l'Association des ORL du Québec. Elle a des cycles mondiaux et arrive ici en hiver, avec des symptômes différents du rhume: fièvre intense, courbatures, toux. Le vaccin est d’ailleurs fortement recommandé aux personnes âgées de 60 ans et plus.» Quant aux maux de gorge, ils vont souvent de pair avec le rhume. «Il s'agit en général d'une pharyngite, la plupart du temps virale. Elle sera bactérienne si la personne a encore ses amygdales. Deux ou trois doses d'antibiotiques suffiront alors pour la guérir.» 

Selon le Dʳ Sarrazin, «ces infections guérissent en général d'elles-mêmes après trois à sept jours. Il existe toutefois des façons simples de les prévenir, dont le lavage régulier des mains, très efficace. On évitera les espaces confinés, que les virus aiment beaucoup, et on se tiendra éloigné des gens enrhumés.» Le spécialiste rappelle que les surdoses de vitamine C et les produits naturels ne guérissent pas, même s’ils «soulagent les symptômes quand ces derniers deviennent trop gênants». Il faut aussi se moucher, boire beaucoup d'eau ou d'autres liquides (jus, tisanes, thé) pour combattre la déshydratation et éviter les boissons alcoolisées. Se gargariser avec de l'eau salée soulagera également les maux de gorge. Et pour économiser l’énergie nécessaire au système immunitaire, les personnes grippées devraient garder le lit. C’est une évidence, mais on ne le dira jamais assez!

En cas de grippe toujours, on consulte son médecin de famille si une fièvre supérieure à 38,5°C dure plus de trois jours ou si une complication du rhume se développe. «Après un jour ou deux, le rhume semblait en voie de guérison, et voilà qu'on recommence à être malade, explique le Dr Sarrazin. Une bactérie a probablement surinfecté le mucus et provoqué une sinusite, qui va de pair avec une douleur faciale et des sécrétions nasales colorées. Puisque la sinusite peut aussi être virale, les antibiotiques sont de moins en moins prescrits, surtout quand les symptômes sont tolérables.» On dégagera alors plutôt les sinus avec des solutions salines ou de la cortisone vaporisée. 

Et les autres?

Le rhume ou la grippe précèdent souvent la bronchite et la pneumonie, deux autres maladies contagieuses. La bronchite, inflammation virale des bronches, se caractérise par une toux profonde et des expectorations colorées. Une respiration sifflante, une fièvre légère, des frissons et des courbatures accentuent le malaise. Pour la majorité des gens, elle n'est pas problématique et disparaît sans traitements en moins de 21 jours. Toutefois, si la fièvre dure plus de 72 heures ou que les symptômes s'intensifient, il est recommandé de consulter un médecin.

La pneumonie est une inflammation aussi, mais des poumons. Plus dangereuse que la bronchite, elle est le plus souvent causée par une bactérie. Certains symptômes ressemblent à ceux de la grippe (fièvre élevée, courbatures), mais il s’y ajoute une toux grasse accompagnée d'expectorations colorées, de douleurs thoraciques, d'un souffle court et d'un manque d'énergie général. Contrairement aux infections virales, la pneumonie bactérienne est traitée aux antibiotiques. Elle se guérit souvent en deux semaines, ou moins en cas de diagnostic et de traitement précoces. On voit donc un médecin sans tarder. Et on s’en protège idéalement avec un vaccin annuel, comme pour la grippe. On prend aussi les mêmes mesures simples de prévention que pour celle-ci et le rhume, en se lavant fréquemment les mains et en évitant de les porter au visage. On se tient également le plus possible à l’écart des personnes infectées. 

Si on tombe malade malgré ces précautions, en attendant que l’infection disparaisse d’elle-même, on réduit la fièvre avec des analgésiques, on boit beaucoup d'eau et de boissons chaudes… et on se repose! 

Système immunitaire renforcé

Pour stimuler son système immunitaire et, donc, mieux se défendre contre les infections, le nutritionniste Hubert Cormier, porte-parole des produits Jamieson, nous donne 10 bons réflexes santé à adopter:

1. Bien s’alimenter

C'est la base d'un système immunitaire efficace! On mise sur le fer, un aliment nutritif très important, qu’on trouve notamment dans le foie et les légumes verts. On privilégie aussi les fruits et légumes, pour faire le plein de vitamines et d'oligo-éléments. «Les produits frais étant plus rares en hiver, on peut opter pour les produits congelés.» Et on mange plus de légumes-racines et de pommes de terre, riches en vitamine C. «En janvier, les étalages sont remplis d'agrumes. La vitamine C qu'ils contiennent n'empêchera pas d'attraper un rhume ou une grippe, mais, selon certaines études, elle contribue à en réduire la durée d'environ une demi-journée.» 

2. Prendre des suppléments vitaminiques

Ils pallient les carences en vitamines et en nutriments, dont la vitamine D (la vitamine soleil). «On en trouve dans les champignons, certains poissons et certaines boissons enrichies. Mais il faudrait en consommer de façon excessive pour combler nos besoins quotidiens.» Le nutritionniste recommande dès lors de prendre un supplément de vitamine D d'octobre à avril. Son truc? «On commence le jour où on change l'heure à l’automne et on arrête le jour où on la rechange dans l’autre sens au printemps!» 

3. Consommer des probiotiques

Pour renforcer la bonne santé intestinale et être ainsi moins vulnérable aux maladies, il faut en prendre en continu, ou compenser avec des suppléments, indique Hubert Cormier.

4. Cesser de fumer

Fumer affaiblit le système immunitaire et rend les fumeurs plus sensibles aux infections respiratoires. Pourquoi ne pas profiter de la Semaine sans tabac, fin janvier, pour trouver l'information et le soutien pour arrêter? Info: mondesansfumee.ca.

5. Faire de l'exercice

Pratiquer régulièrement et de façon mesurée une activité physique, de préférence à l'air libre (marche, ski de fond) maintient le corps et le système immunitaire au maximum de leur forme. En plein air, le corps s'habitue aux changements de température et repousse plus facilement les infections.

6. Penser produits naturels

Aucun médicament ou produit à base de plante n'a encore été officiellement approuvé par Santé Canada pour renforcer le système immunitaire chez les personnes en bonne santé générale. Mais certains sont très utilisés et habituellement bien tolérés, comme la populaire échinacée, immunostimulante et anti-inflammatoire, ou le thym, antimicrobien, antibactérien et antitussif.  

7. S’offrir un humidificateur

Le chauffage électrique rendant l'air plus sec, un humidificateur permettra de garder l'humidité à 30 %, tel que recommandé par Santé Canada, de combattre la déshydratation et de soulager la sinusite.

8. Manger plus

Miel et cannelle, tisanes, bouillon de poulet… chacun a ses trucs maison pour soulager les infections des voies respiratoires. Leur aspect réconfortant est positif, confirme Hugues Cormier, «mais ils ne combattent pas les attaques virales. On devrait plutôt manger davantage, car le corps a besoin de plus de calories. Or, on a souvent moins faim quand on est grippé… Si c’est le cas, les suppléments alimentaires liquides peuvent s’avérer une bonne solution.» 

9. Évacuer le stress

Ce dernier nous affaiblit et gruge notre système immunitaire, devenant un important facteur de risque. Yoga, massages, bons moments… il faut trouver des occasions de se détendre, de se faire plaisir et de rire!

10. Dormir

Veiller à avoir assez de sommeil est une priorité. Quand on dort, notre corps et nos cellules se régénèrent, on récupère et notre système immunitaire se revigore.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Infections respiratoires : On se protège!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires