Pages :

Psycho

Retrouver confiance en soi: astuces et solutions

Vous êtes souvent déçu de vous-même? Si, au lieu d’accumuler les déceptions, vous appreniez à les surmonter? Voici des astuces et des solutions pour retrouver confiance en vous!

Retrouver confiance en soi: astuces et solutions

iStockphoto.com

Si vous passez vos soirées à ruminer vos échecs ou à vous morfondre sur vos incapacités, vous marchez tout droit vers la catastrophe. Par contre, si vous cherchez à mettre en valeur vos atouts, à atténuer vos lacunes, à adopter une attitude positive et à tirer profit de vos revers, vous ne vous laisserez plus abattre aussi brutalement par les déceptions et vous retrouverez confiance en vous. Quelques pistes utiles. 

Soyez fidèle à vous-même. 

Prenez conscience de vos forces et de vos faiblesses. Puis demandez-vous ce que vous pouvez faire concrètement pour développer vos aptitudes et devenir la personne que vous êtes réellement. Concentrez-vous sur vos propres capacités plutôt que sur celles des autres. Vous constaterez sans doute que vous possédez certaines des facettes que vous enviez chez les autres – et plus encore – et qui ne demandent qu’à s’épanouir. Passez ensuite à l’action. Petit rappel: la déception naît souvent des regrets de ne pas avoir fait ou dit telle chose. Alors, foncez! 

Notez vos déceptions. 

Consignez pendant une semaine les situations où vous avez été déçu de vous-même. Ainsi, vous pourrez identifier ce qui vous peine, ce qui vous fait perdre vos moyens, ce qui vous affecte le plus. Mieux vous vous connaîtrez, plus vous aurez du pouvoir sur les événements. Transformez vos déceptions en actions positives. Vous êtes déçu de votre journée parce que vous n’avez pas été productif au boulot? Au lieu de ressasser ce sentiment toute la soirée, demandez- vous plutôt ce que vous pourriez faire à l’avenir pour améliorer votre rendement. «En se donnant des pistes concrètes, plutôt que de s’immobiliser dans la déception, on se force à agir, rappelle Josée Jacques. Quand on ose expérimenter de nouvelles choses, il est possible qu’on soit parfois déçu de ne pas avoir atteint l’objectif souhaité – surtout s’il est élevé –, mais on ne sera pas déçu de soi puisqu’on aura essayé. On consolide ainsi sa confiance en soi. Et pour s’aider à passer à l’action, on peut se demander quel serait le pire scénario possible. Règle générale, la situation nous apparaît moins dramatique qu’on se l’était d’abord imaginé.» 

Développez des liens significatifs. 

Le fait d’être aimable, altruiste et empathique augmente l’estime de soi et la valeur personnelle. «Quand on joue un rôle dans la vie des gens, quand on se sent utile, on est fier de soi et, par ricochet, plus confiant en soi, explique Josée Jacques. Ça donne un sens à sa vie.» 

1

Commentaires

retrouver confince en soi -- culpabiliser au travail

Je voudrais juste vous rappeler que c'est un magazine "Bel Age" la majorité d'entre nous ne travaillons plus ou s'il y en a qui travaillent ils ne se culpabilisent plus ! Je crois que le traitement de la culpabilisation devrait se situer sur les parents des "baby boomers" comment dire non quand on a nous-mêmes dépassé 60 ans et que nos parents ont plus de 80. Comment "dealer" avec nos jeunes frères et sœurs qui sont encore dans la cinquantaine, eux-mêmes jeunes retraités, qui sont encore tout feu tout flamme et qui pensent se recréer une nouvelle carrière dans le traitement bénévole de leurs vieux parents mais qui s'attendent que leurs frères et sœurs viendront tout de même les soulager du fardeau qu'ils se sont eux-mêmes créé. Je veux bien aider mais quand c'est rendu une corvée on en vient à détester ça ! Je rendrais visite à mes parents (séniles et invalides) avec plaisir à toutes les semaines mais de là à coucher là et à leur faire leurs repas , faire le ménage, nettoyer leurs incontinences, .... là....ya des limites ! C'est surtout difficile quand celui qui s'occupe le plus d'eux se prend pour Jupiter et crois avoir la vérité et la science infuse ! En plus il refuse de voir que les parents sont complètement séniles et non-autonomes. Comment faire pour ne pas créer la "chicane" de famille ? Pourriez-vous s.v.p. nous pondre un petit article là-dessus ? Ça fait presqu,un mois que ça dure et on en peux plus !

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Retrouver confiance en soi: astuces et solutions

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires