Psycho

10 façons de contrer la dépression saisonnière

Ah l’automne! Manque de lumière, température à la baisse, temps pluvieux... Plusieurs personnes voient alors leur moral flancher. On estime que de 2 % à 6 % de la population souffrirait chaque année de dépression saisonnière. Est-ce grave, docteur? On fait le point sur la question et vous donne des trucs pour accueillir l’automne en santé!

10 façons de contrer la dépression saisonnière

iStock Photo

«Ce qu’on appelle communément dépression saisonnière est en fait une dépression majeure qui débute habituellement en automne et dont les symptômes disparaissent au printemps», explique la psychologue Nicole Jeanneau. «Pourtant, plusieurs recherches ont démontré que les saisons n’ont pas d’influence sur la présence de symptômes dépressifs», ajoute-t-elle. Pourquoi alors nous semble-t-elle plus fréquente en novembre? «Probablement parce que plus de gens semblent déprimés et ça devient contagieux. Que ce soit une dépression majeure ou une petite déprime, on est plus à l’aise d’en parler et ça semble moins honteux d’en souffrir en novembre.» 

10 trucs pour la combattre 

1. Prendre du soleil

On profite de chaque journée où le soleil est au rendez-vous pour faire le plein de cette source naturelle de vitamine D. Même s’il fait froid, on s’habille chaudement et on sort prendre l’air! 

2. Continuer de bouger

On le sait, pratiquer une activité physique procure un effet antidépresseur. Cela favorise, entre autres, la sécrétion de sérotonine, une hormone qui influe sur la régulation de l’humeur en plus de relaxer le corps autant que le mental.

3. Surveiller son alimentation

Quand on se sent déprimé, on n’a pas forcément envie de bien manger. Or, il est prouvé qu’une mauvaise alimentation augmente les risques de dépression… On se fait donc une belle liste d’épicerie santé et on s’y tient!

4. Prendre un supplément de vitamine D

Avec le taux d’ensoleillement qui diminue, notre système se retrouve en carence de vitamine D. On consulte donc notre pharmacien pour savoir quel supplément nous conviendrait le mieux.

5. Essayer la luminothérapie

Il existe toutes sortes de lampes qui produisent cette lumière artificielle imitant celle du soleil. Une exposition de 20 à 30 minutes par jour suffit pour se sentir moins fatigué et déprimé. 

6. Consulter son médecin

La dépression saisonnière est une maladie comme tant d’autres et on a parfois besoin de médication pour la traiter. On n’hésite donc pas à consulter notre médecin si les symptômes persistent.

7. Se tourner vers les plantes

Le millepertuis aurait des effets comparables à ceux de certains antidépresseurs. Avant d’en faire usage, mieux vaut toutefois consulter notre pharmacien pour s’assurer que le produit nous convient.

8. Bien dormir

Il arrive souvent que l’insomnie fasse partie des symptômes de la dépression saisonnière. Si tel est le cas, on essaie de se détendre, de lire ou de méditer avant de se coucher. Si l’insomnie persiste, on consulte notre médecin.

9. Envisager la psychothérapie

«La dépression majeure entraîne des symptômes cognitifs comme une baisse d’estime de soi, des difficultés à prendre des décisions, un sentiment de perte d’espoir et d’intérêt pour les activités appréciées auparavant, souligne Nicole Jeanneau. Or, les études ont démontré l’efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale dans la diminution de l’intensité de ces symptômes.»

10. Bien s’entourer

Si on a tendance à se sentir déprimé à l’approche de l’hiver, on s’assure d’aviser nos proches de notre état. Ces derniers seront d’un plus grand secours en cas de besoin.

Les principaux symptômes à surveiller...

• Une diminution marquée du niveau d’énergie.

• Une plus grand besoin de dormir.

• De la somnolence pendant la journée, même quand on a bien dormi.

• Une tristesse continue, souvent plus intense le soir.

• Des fringales fréquentes, avec un attrait marqué pour les aliments sucrés.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

10 façons de contrer la dépression saisonnière

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires