Pages :

Mieux-être

Cigarette: jamais trop tard pour arrêter

C’est prouvé, arrêter de fumer remet rapidement le compteur à zéro!

iStockphoto.com

On a beau savoir depuis longtemps que la cigarette est une impitoyable tueuse, on ne savait toujours pas avec certitude si ceux et celles qui arrêtent de fumer courent moins de risque de mourir des maladies associées au tabac que ceux qui persistent à fumer, et si oui, quelle est l’importance de ce risque.

Or, une étude majeure vient de démontrer qu’arrêter de fumer est bon pour la santé – on le savait! – et, surtout, bon pour la longévité. Du moins chez les femmes. «Quand on arrête, on réduit le risque de toutes les mortalités associées à la cigarette (vaisseaux sanguins, cœur, poumons et certains cancers)», se réjouit le Dr Jean-Marc Assaad, psychologue et directeur du programme pour cesser de fumer en milieu de travail du Centre de santé de l’Université McGill.

Résultats rapides


À ses yeux, l’étude dont il est question est importante puisqu’elle concerne une cohorte de 104519 femmes suivies depuis 1980, la fameuse Nurses’ Health Study. «Le corps humain a une formidable capacité de s’autoguérir, ajoute le psychologue. Tout de suite quand on arrête, les effets positifs se manifestent. Après 20 minutes, notre tension artérielle se rétablit. Après 24 heures, on réduit déjà notre risque d’avoir une crise cardiaque. Après 48 heures, les bouts des nerfs atteints commencent à repousser. Après un à neuf mois, les cils vibratoires des poumons, paralysés par la cigarette, recommencent à fonctionner et protègent des virus et des infections. À l’intérieur de cinq ans, on a déjà récupéré de gros bénéfices puisque l’on a considérablement réduit les risques de contracter une maladie cardiovasculaire et certains cancers associés au tabac. Finalement, après 20 ans, le compteur revient à zéro; c’est comme si l’on n’avait jamais fumé. Cette étude vient de prouver tout ça pour la première fois.»

2

Commentaires

CIGARETTE & ALCOOL

DE L'ÂGE DE ( 10 ) ANS , JUSQU'À L'ÂGE DE ( 30 ANS ), JE FUMAIS ( 3 ) PAQUETS DE CIGARETTES PAR JOUR, ***AVANT DE FINIR MES ÉTUDES, EN ( 1950 ),J'AI ACHETÉ UNE STATION DE SERVICE J'AVAIS ( 20 ) ANS. À ( 22 ) ANS, JE BUVAIS UN ( 40 oz ) DE GIN DE DEKUYPER PAR JOUR.
J'AI ARRÊTÉ LA BOISSON À ( 25 ) ANS ET LA CIGARETTE À ( 30 ) ANS.¸
***JE SUIS UN DES COFONDATEURS DU ''CLUB ÉPIC'' DE L'INSTITUT DECARDIOLOGIE DE MONTRÉAL . EN ( 1967 )
***DEPUIS , À TOUS LES MATINS, JE MARCHE ( 5 ) KM ET EN REVENANT , JE FAIS UNE DEMIE HEURE DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE ET JE MANGE SAINEMENT,
*** JE NE CONNAIS PAS LA MALADIE, MÊME PAS : LE RHUME, LA GRIPPE OU QUELQUES MAUX DE TÊTE QUE CE SOIT.
*************************************VOILÀ. QUAND NOUS VOULONS AVOIR UNE TRÈS BONNE QUALITÉ DE VIE, IL FAUT FAIRE EN CONSÉQUENCE....
.....

Pas une maladie, une habitude

Les compagnie de tabac devraient dédommager les fumeurs car ce sont elles avec leur nicotine qui les ont rendus addicts à la cigarette et avec leur fausse publicité...

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Cigarette: jamais trop tard pour arrêter

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires