Pages :

Beauté

Lifting: toutes les options

Chirurgie, fil, laser, acupuncture, thermage… autant de fontaines de Jouvence!

istockphoto.com

Avec l’âge, la loi de la gravité nous rattrape ! Certaines personnes revendiquent chacune de leurs rides qui, toutes, ont leur histoire. D’autres font tout ce qui est en leur pouvoir pour différer le moment d’étaler leur passé au grand jour… Bien des choix s’offrent à elles.

On peut effacer jusqu’à 60% des ridules et des rides de surface, enlever les taches pigmentaires et resserrer le collagène avec un peeling en profondeur au laser CO2 qui, en 1 heure, donne l’effet d’un minilifting dont les effets se prolongent de 3 à 7 ans. On peut voir les rides d’expression du visage (pattes d’oies, rides du front, plis entre les sourcils…) s’estomper sous les injections de Botox qui, en paralysant temporairement (de 4 à 6 mois) certains muscles, défroissent les rides.

On peut redessiner une bouche, combler un sillon ou une ride à l’aide d’implants injectables à base d’hyaluronates, de collagène humain ou bovin, ou d’hydrogel acrylique, son effet persiste de 3 à 12 mois, quelques années pour les implants permanents). «Tout cela joue sur l’apparence de la peau, mais ne touche pas sa structure», souligne le Dr Éric Bensimon, chirurgien plasticien à la Clinique de chirurgie esthétique St-Joseph. Pour retrouver du tonus, il faut se tourner vers d’autres techniques, dont la chirurgie.

Tout doux : lifting acupunctural

«Une ride se forme selon les expressions que l’on prend, les gestes que l’on fait, la forme de notre visage, explique l’acunpuncteure Monique St-Arnault qui fait du lifting acupunctural depuis 12 ans. Quand il y a une tension entre les sourcils, par exemple, il y a toujours un relâchement ailleurs, dans ce cas-ci sur les tempes. Cela empêche l’énergie de circuler, les toxines s’accumulent et la ride se creuse. En mettant des aiguilles dans les rides, on active la circulation, tandis que les toxines sont repoussées et que liquide et nutriments réparent la peau. On détend ce qui est tendu et on stimule ce qui est relâché. On rééquilibre le visage. Le teint s’éclaircit, le visage est plus lumineux.»

Le traitement débute par un nettoyage et un massage facial qui sert à détendre les muscles et la peau du visage (Monique St-Arnault travaille en duo avec une esthéticienne). Puis, les aiguilles sont mises en place pour une quinzaine de minutes, ou plus selon la profondeur des rides, et un soin vient clore la séance.

Le nombre de séances nécessaires varie selon l’âge de la personne et l’état de sa peau. «Dans la trentaine, on travaille de façon préventive; un traitement par saison est alors suffisant. Après, une cure de quatre à huit traitements permet de voir une amélioration. Par la suite, un traitement d’entretien à l’automne et au printemps suffisent généralement, sinon on ajuste le nombre de séances selon l’état de la peau.» 

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Lifting: toutes les options

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires