Beauté

Le sérum, c’est pour moi?

C’est le chouchou des marques beauté: le sérum ferait des miracles sur la peau. Qu’a-t-il de plus que notre soin habituel? Et comment utiliser ce nouvel indispensable de la routine beauté? 

Le sérum, c’est pour moi?

iStock Photo

Le premier sérum est né aux États-Unis au début des années 1980. À l’époque, les scientifiques ont créé ce produit cosmétique pour exercer une action spécifique antiâge sur les peaux matures. Dispendieux à l’origine, les sérums se sont démocratisés depuis, et chaque marque en propose désormais dans sa gamme. Antipollution, anti-taches brunes, régénérant, oxygénant... Il existe aujourd’hui une multitude de sérums pour le visage sur le marché, pour tous les âges et tous les objectifs possibles. Reste à bien le choisir… et à bien l’appliquer!

C’est quoi?

Le sérum est un concentré d’ingrédients actifs puissants. Sa texture extrafine pénètre très facilement dans la peau pour un résultat visible immédiatement. Son efficacité est redoutable et ciblée selon le but recherché: lutter contre les signes de l’âge, donner un coup d’éclat à l’épiderme, nourrir une peau sèche... Il renforce l’action de notre crème hydratante sans la remplacer. «Le sérum ne s’utilise jamais seul, précise la Dre Frauke Neuser, experte scientifique d’Olay, c’est un complément à notre soin habituel. Leurs missions sont différentes: le sérum agit en profondeur, tandis que la crème, plus épaisse, protège la peau des agressions extérieures.»

Comment l’appliquer?

«Le sérum se pose toujours sur une peau parfaitement nettoyée, avant la crème hydratante. Ce produit est très concentré, quelques gouttes suffisent donc pour tout le visage.» La spécialiste conseille de l’appliquer avec ses mains, car un disque de coton l’absorberait trop. On tapote simplement le sérum sur notre visage en évitant le contour des yeux, et le tour est joué! «Pas besoin de temps de séchage, on peut appliquer notre crème hydratante directement par-dessus.»

Certains sérums s’utilisent le matin ou le soir, au choix. D’autres ont été spécialement conçus pour un moment précis dans la journée, ce qui est alors précisé sur l’emballage. «Un sérum antiride, par exemple, s’applique avant d’aller se coucher: pendant la nuit, l’activité cellulaire est à son maximum.» 

En quelques années, l’usage des sérums a bien évolué. Autrefois employé sous forme de cure, il peut maintenant s’utiliser sur une base quotidienne. Rien ne nous empêche toutefois d’en faire juste un usage ponctuel, quand notre soin habituel semble faire moins d’effet. Ou en hiver, lorsque notre peau est particulièrement sollicitée et tend à s’assécher. 

«Pour cibler plusieurs actions, on peut combiner deux sérums différents, mais pas au même moment de la journée, ajoute la Dre Neuser. Par exemple, on peut opter pour un sérum liftant le matin, avant notre soin de jour, et un sérum antiâge le soir, avant notre crème de nuit.»

Comment le choisir?

Il suffit de déterminer l’action désirée et d’opter pour le sérum ciblé correspondant. Selon la mission, les ingrédients combinés varient. «Pour lutter contre les signes de l’âge, les peptides relanceront la production de collagène. Dans le cas d’une hyperpigmentation, ce sont d’autres actifs spécifiques qui aideront à empêcher la formation excessive de mélanine.»

Doit-on obligatoirement choisir notre sérum et nos crèmes dans une seule gamme? «Pas nécessairement, répond l’experte. Si aucun sérum ne nous convient dans une marque donnée, rien ne nous empêche de chercher notre bonheur ailleurs!»

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Le sérum, c’est pour moi?

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires