Alimentation

Potage à la courge butternut lardons à l’érable et chips de kale

Publireportage - L’arrivée de l’automne inspire une cuisine réconfortante qui embaume la maison. Découvrez une recette du chef Philippe Castonguay, de la résidence Le Félix Vaudreuil-Dorion. Elle saura certainement réchauffer tant votre corps que votre âme!


INGRÉDIENTS
1 courge butternut
1 branche de céleri
2 oignons espagnols
1 poireau
1 pomme de terre Yukon gold
1 gousse d’ail
3 branches de romarin émondées
2,5 litres de bouillon de volaille (maison ou du commerce)
20 ml de sirop érable
100 g de lardon fumé coupé en dés
150 g de chou kale lavé, coupé en lanières

PRÉPARATION
1. Faire revenir tous les légumes (sans les pommes de terre) avec un peu de beurre et d’huile. Lorsque bien colorés, ajouter le bouillon de volaille et laisser mijoter. Lorsque le liquide est en ébullition, rajouter les pommes de terre, le romarin et laisser encore mijoter doucement jusqu’à ce que les légumes soient biens cuits…
2. Pour la finition, passer au pied mélangeur jusqu’à l’obtention d’une texture lisse et rajouter un peu de beurre pour y arriver encore plus vite. Sel et poivre au goût.
3. Pour les garnitures, faire chauffer un sautoir et faire revenir les lardons jusqu’à coloration. Ajouter le sirop d’érable et faire mijoter doucement quelques minutes.
4. Pour le kale, faire chauffer le four à 425 F. Dans un cul de poule, mélanger le kale avec un peu d’huile, de sel et de poivre. Mettre sur une plaque et enfourner de 6 à 8 minutes jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. 
5. Servir chaud avec la garniture de lardons déposée dans le fond du bol et disposer les chips de kale sur le dessus.

Cette recette s’est vu attribuer la Louche d’Or de La Soupe des Toqués (concours des professionnels) au Festival de la S.O.U.P.E. 2016 de Vaudreuil-Soulanges
Philippe Castonguay
Le Groupe Maurice

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Potage à la courge butternut lardons à l’érable et chips de kale

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires