Alimentation

Nutrition: un petit remontant?

Entre le manque de soleil et les carences en vitamines, la fin de l’hiver n’est jamais facile… Pour repartir du bon pied dès le printemps, voici de quoi dynamiser notre assiette.

iStock

Heureusement, la lumière pointe au bout de notre long tunnel blanc! Pour tenir le coup d’ici là, notre collaboratrice Isabelle Huot, docteure en nutrition, nous présente cinq ingrédients «regain d’énergie» à ajouter à nos menus de base, qui devraient déjà contenir quotidiennement des légumes, des produits céréaliers, des protéines, de bons gras, des petits fruits et des graines et noix.

Les graines de chia

Riches en fibres solubles qui aident à maîtriser la glycémie, à faire baisser le cholestérol sanguin et à augmenter la satiété, on apprécie aussi les graines de chia pour leur teneur en oméga-3 d’origine végétale (gras essentiels), en calcium et en fer. Polyvalentes, on peut les ajouter partout (yogourt, smoothies, poudings, etc.).

Les graines de chanvre

Les protéines que les graines de chanvre contiennent contribuent à maintenir notre niveau d’énergie constant et à conserver notre masse musculaire. On y retrouve également des oméga-3 et 6, qui permettent de garder une peau bien hydratée, un bienfait à ne pas négliger: au fil des ans, la peau se dessèche davantage en hiver. La bonne stratégie? Les ajouter dans nos yogourts, gruaux et céréales (ces graines ont un bon petit goût de noisettes) pour hausser l’apport en protéines, souvent pauvre au déjeuner.

La pomme grenade

Source de vitamine C, la grenade se démarque aussi et surtout par son contenu en antioxydants. Ces derniers lui confèrent entre autres des vertus anti-inflammatoires. Certaines études démontrent également un effet favorable sur les fonctions cognitives. Tout aussi intéressante en jus qu’en graines, la grenade enjolive de surcroît les assiettes. Désormais disponible hors saison sous forme congelée, on peut la consommer en tout temps, sur des plats autant salés que sucrés.

La cannelle

En plus de faciliter le travail de l’insuline, la cannelle aurait un effet positif sur la glycémie. Or, plus la glycémie est stable, plus le niveau d’énergie sera constant tout au long de la journée. Selon une méta-analyse publiée en 2013 et relayée  sur le site Extenso (Université de Montréal), la consommation de 120 mg à 6 g par jour de cannelle est associée à une réduction significative de la glycémie à jeun, du cholestérol total, du «mauvais cholestérol» de type LDL et des triglycérides dans le sang, ainsi qu’à une augmentation significative du «bon» gras (HDL). 

Le thé matcha

Ce thé vert très concentré à consommer sous forme liquide ou de poudre à ajouter à nos recettes (muffins et desserts variés, dont les panna cotta et poudings) donne une énergie plus subtile que le café mais de plus longue durée, car elle se libère plus lentement. Sa consommation est également associée à la prévention de plusieurs types de cancer.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Nutrition: un petit remontant?

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires