Alimentation

Bouts de côtes de veau aux canneberges et lime

Publireportage -En plein cœur de l’hiver, manger devient tant un plaisir qu’une nécessité. C’est le temps de doter de forces pour contrer le froid avec des mets savoureux et substantiels. Cette recette de bouts de côtes de veau aux canneberges et lime du chef Jean-Marc Naud de la résidence Vent de l’Ouest saura certainement combler tous vos besoins !  

Le Groupe Maurice


Ingrédients 

2 kg de bouts de côtes de veau (ou de flanc de porc)

2 carottes moyennes pelées et coupées en dés

2 oignons coupés en dés

1 gousse d’ail émincée

100 ml de vin rouge

1 c. à thé de gingembre haché

2 litres de bouillon de bœuf

2 c. à thé de sirop d’érable

1 noix de beurre

60 g de canneberges séchées

1 lime (pour le zeste)

Sel et poivre au goût

 

Préparation

1.      Dans un grand chaudron, faire bouillir les bouts de côtes de veau, les carottes, les oignons et l’ail dans le bouillon de bœuf pendant 1 heure.

2.      Retirer la viande et la laisser refroidir.

3.      Réduire le bouillon de cuisson jusqu’à l’obtention d’une consistance onctueuse. Réserver.

4.      Dans un poêlon, faire fondre une noix de beurre, puis faire revenir les canneberges, ajouter le zeste de lime et déglacer le tout au vin rouge. Ajouter la réduction du bouillon.

5.      Ajouter les bouts de côtes de veau à la préparation et laisser mijoter 15 minutes.

6.      Servir sur un lit de riz vapeur accompagné de légumes de saison. 

 

Pour des bouchées

Si vous le désirez, cette recette peut aussi être servie en bouchées. Il suffit de séparer les bouts de côtes de veau individuellement, en petites portions, une fois la viande refroidie, puis les servir sur un plateau de présentation.

 

Jean-Marc Naud

Chef à la résidence pour retraités Vent de l’Ouest

Le Groupe Maurice GROUPE MAURICE

Découvrez-en plus sur la cuisine au Groupe Maurice 

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Bouts de côtes de veau aux canneberges et lime

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires