Vos impôts 2012

iStockphoto.com

Au provincial

Au Québec

• Crédit d’impôt remboursable à l’égard des frais engagés par un aîné pour un séjour dans une unité transitoire de récupération fonctionnelle. Nouveauté. Ce crédit d’impôt s’adresse aux aînés de 70 ans ou plus. Une personne admissible qui a fait un séjour dans une «unité transitoire de récupération fonctionnelle» (UTRF) a droit, à partir de 2012, à un crédit d’impôt remboursable égal à 20% des frais payés, jusqu’à concurrence d’un séjour maximal de 60 jours.  Le séjour doit avoir commencé dans l’année d’imposition ou l’année précédente. Le fisc n’accordera pas ce crédit d’impôt si l’aîné s’est fait rembourser ses frais (à l’aide d’une subvention, par exemple). «En outre, si le contribuable obtient ce crédit d’impôt, il ne pourra pas déduire ses frais de séjour ailleurs dans sa déclaration de revenus, ni les inscrire à titre de frais médicaux, par exemple», explique M. Lord. Une UTRF est un établissement public ou privé qui offre un hébergement et des services de rééducation et de réadaptation aux personnes en perte d’autonomie ayant un profil gériatrique. Ces personnes doivent être aptes à retourner à leur domicile par la suite. On compte environ 700 UTRF au Québec.

• Crédit d’impôt remboursable pour l’achat ou la location de biens visant à prolonger l’autonomie des aînés. Nouveauté. Une personne âgée de 70 ans et plus peut réclamer ce crédit d’impôt remboursable égal à 20% des dépenses engagées, en sus de 500$, si elle achète, loue ou fait installer les articles suivants dans son lieu de résidence:

• Un dispositif de télésurveillance ou de repérage GPS.

• Certains accessoires visant à faciliter l’utilisation d’une cuvette, d’une baignoire ou d’une douche.

• Un fauteuil monté sur rail permettant de monter ou de descendre mécaniquement un escalier.

• Un lit d’hôpital. Ici aussi, le contribuable qui obtient ce crédit d’impôt ne pourra pas déduire ses frais d’équipement ailleurs dans sa déclaration de revenus, ni les inscrire à titre de frais médicaux, par exemple.

• Crédit d’impôt pour les travailleurs d’expérience. Nouveauté. Les personnes âgées de 65 ans et plus ont droit à un crédit d’impôt non remboursable de 15,04% de leur revenu de travail excédant 5000$, mais ne dépassant pas 8000$ (+ 3000$). Ce plafond de 3000$ demeurera fixé pour une période indéterminée, alors que le précédent gouvernement prévoyait l’augmenter progressivement pour atteindre 10000$ à compter de 2016. Notez que ce crédit d’impôt n’est ni reportable, ni transférable au conjoint.

• Crédit d’impôt pour aidants naturels d’un conjoint âgé. Le montant de base du crédit s’élève à 700$ pour l’année d’imposition 2012 (591$ en 2011). Il sera augmenté de 75$ par année à compter de 2013 pour atteindre 1000$ en 2016.

• Crédit d’impôt pour maintien à domicile des personnes âgées. Depuis le 1er mars 2013, le plafond annuel des dépenses admissibles a été haussé. Pour les personnes âgées autonomes, la limite cette année est de 19500$ (15600$ en 2012). Pour les aînés non autonomes, le plafond se situe à 25500$ (21600$ en 2012). Notez que ce crédit commence à diminuer lorsque le revenu familial excède 53465$. Toutefois, les personnes non autonomes sont exemptées de cette réduction. Pour 2013, ce crédit d’impôt remboursable est égal à 31% des dépenses admissibles. «Le taux du crédit augmentera de 1% par année pour atteindre 35% à partir de 2017», précise notre expert.

• Crédit d’impôt pour l’acquisition ou la location d’un véhicule neuf écoénergétique. À compter de cette année, ce crédit d’impôt remboursable est remplacé par un rabais à l’achat. Le montant varie en fonction de la motorisation du véhicule et de son année d’acquisition. Revenu Québec ne dresse pas la liste des véhicules écoénergétiques admissibles. À la place, il établit une série de critères à respecter. Pour plus de détails, tapez « écoénergétique » dans le moteur de recherche du site Internet de Revenu Québec.



Pages :