Vos impôts 2011

Si vous êtes un aidant naturel, vous devrez porter une attention particulière à vos déclarations de revenus de 2011. En effet, Ottawa et Québec ont facilité l’accès aux crédits d’impôt pour les aidants. Nous les passons en revue.

Autrement, il n’y a pas de nouveautés fiscales majeures cette année. Ottawa et Québec avaient donné un bon coup en 2010 pour redresser l’état des finances publiques. Nous sommes dans la continuité des politiques annoncées alors, dont fait partie la hausse de la TVQ qui est passée de 8,5% à 9,5% au début de l’année. Voici ce qu’il faut surveiller.
 

Au fédéral


Crédit d’impôt pour aidants naturels. Ottawa reconnaît maintenant les conjoints (époux et conjoints de fait) à titre d’aidants naturels. C’est une bonne nouvelle pour les nombreux aînés qui doivent prendre soin de leur conjoint très malade. Ils peuvent désormais réclamer le crédit d’impôt non remboursable pour aidants naturels, s’ils remplissent toutes les conditions habituelles d’admissibilité (âge de la personne aidée, seuil de revenu, etc.). «Ce crédit d’impôt est calculé cette année sur la base de 4282$. À compter de 2012, un nouveau crédit d’impôt pour aidants naturels familiaux sera instauré et le seuil de réduction du crédit pour personne à charge ayant une déficience sera relevé», dit Renée Gladu, associée au service de fiscalité du cabinet Raymond Chabot Grant Thornton.

Crédit d’impôt pour frais médicaux à l’égard d’une personne à charge. Le gouvernement a aboli le plafond de 10000$ qui limitait l’accès à ce crédit d’impôt. Cette initiative donnera un coup de pouce aux aidants naturels qui doivent souvent faire des dépenses importantes pour soutenir des personnes malades.

Crédit d’impôt non remboursable pour les activités artistiques des enfants. Ce nouveau crédit est égal à 15% des dépenses engagées pour inscrire un enfant âgé de moins de 16 ans à un programme reconnu d’activités artistiques, culturelles, récréatives ou d’épanouissement. Le plafond des dépenses considérées est de 500$, de sorte que l’économie d’impôt peut atteindre 75$. Dans le cas d’un enfant handicapé, Ottawa peut verser un crédit additionnel de 75$ (500$ × 15%) à la condition que cet enfant ait moins de 18 ans et soit admissible au crédit d’impôt pour enfants handicapés. De plus, les parents doivent avoir payé au moins 100$ pour frais d’inscription à un programme reconnu.



Pages :