Vos impôts 2008

iStockphoto.com

Au même titre que les citoyens canadiens, le gouvernement fédéral et les provinces souffriront de la crise économique, car leurs revenus diminueront. Les politiciens parlent même de créer des déficits pour stimuler l’économie. Il est donc possible que, éventuellement, l’État mette la pédale douce sur les mesures de réduction fiscale. Heureusement, l’année d’imposition 2008 échappe au couperet.

Au fédéral

Hormis les rajustements habituels de la table d’impôt et des crédits non remboursables, on note peu de nouveautés au fédéral cette année. Trois modifications retiennent tout de même l’attention.

Frais médicaux (annexe 1, ligne 330). Ottawa a ajouté à la liste des frais admissibles le coût d’achat, de fonctionnement et d’entretien des appareils suivants prescrits par un médecin:

  • les appareils de retour auditif modifié pour le traitement des troubles de l’élocution;
  • les appareils d’électrothérapie pour le traitement d’un problème de santé ou d’un handicap moteur grave;
  • les appareils de verticalisation pour le traitement d’un handicap moteur grave;
  • les dispositifs thérapeutiques d’impulsions de pression pour le traitement d’un trouble de l’équilibre.

En outre, les personnes atteintes d’autisme ou d’épilepsie graves peuvent maintenant inscrire certaines dépenses liées à un «animal d’assistance» (un chien, vraisemblablement) spécialement dressé pour les aider à composer avec leur handicap. Sont admissibles le coût d’achat de l’animal, les factures du vétérinaire et les frais de déplacement raisonnables engagés par la personne pour fréquenter une école où elle apprendra à vivre avec son compagnon à quatre pattes.

Attention!, le fédéral exclut maintenant tous les produits et les médicaments qui peuvent être achetés sans ordonnance et qui, dans certains cas, étaient admissibles au crédit d’impôt pour frais médicaux. Le but du crédit d’impôt pour frais médicaux, rappelle le gouvernement, est d’accorder un allègement fiscal aux personnes dont l’état de santé requiert la prise de médicaments ordonnancés. Or, des tribunaux ont récemment interprété cette mesure de manière large. Dans certaines situations, les juges ont estimé que des vitamines, des suppléments alimentaires et certains médicaments en vente libre dans les pharmacies pouvaient être admissibles à ce fameux crédit d’impôt. Craignant une diminution de ses revenus fiscaux, le ministre canadien des Finances a décidé de mettre le couvercle sur la marmite.

Déductions pour les habitants de régions éloignées (ligne 255). La déduction pour la résidence est passée à 8,25$ par jour si vous avez droit au montant de base seulement, et à 16,50$ par jour si vous avez droit à la fois au montant de base et au montant additionnel pour la résidence.

Versement anticipé de la prestation fiscale pour le revenu de travail (annexe 6 et ligne 453). Il est maintenant possible de demander le versement anticipé de ce crédit d’impôt remboursable accordé aux travailleurs à faible revenu admissibles. Rappelons que, depuis le 1er janvier 2007, les personnes qui gagnent moins d’un certain montant ont droit à ce crédit d’impôt. En 2008, le seuil d’admissibilité pour un célibataire sans enfants est de 10 421$ de revenu net. Pour une famille, c’est 16 004$.



Pages :