Une retraite réussie grâce à des fonds distincts

iStockphoto.com

Une retraite réussie grâce à des fonds distincts

Mariés depuis 30 ans, Claire et Pierre, tous deux âgés de 55 ans, viennent de prendre leur retraite. Copropriétaires d’une boulangerie artisanale, ils ont passé des années à se lever à 4 heures du matin pour quitter le travail à 18 h 30. Ils désirent maintenant profiter de la vie. Après avoir bien évalué leur budget, ils ont décidé de vendre leur entreprise pour la somme de 385 000$. Pour connaître les meilleures options qui s’offrent à lui, le couple a consulté Francine Lavallée, planificatrice financière au Centre financier Vaudreuil- Dorion, rattachée à SFL Placements. La spécialiste a établi le bilan financier de Claire et de Pierre. La valeur nette de leurs biens s’élève à 935 000$, soit: produit de la vente de la boulangerie, 385 000$, REER combinés, 300 000$, et résidence principale, 250 000$.

Stratégie en deux étapes

Après discussion avec le couple, Francine Lavallée a établi à 32 000$ par année, en dollars de 2009, les besoins financiers de Claire et de Pierre à la retraite. Bien que ce montant semble raisonnable, le couple se demande s’il a suffisamment de capital pour s’offrir une jeune retraite. Francine Lavallée estime que oui, s’il adopte la stratégie suivante dès aujourd’hui:

1. Avec le produit de la vente de la boulangerie, souscrire une rente prescrite qui prendra fin dans 15 ans, lorsque Claire et Pierre auront 70 ans.
2. Avec l’argent de leurs REER, acheter un portefeuille de «fonds distincts».

«Une rente prescrite est un produit d’assurance, où le capital et les intérêts sont remboursés à l’épargnant sur une période de temps déterminée, 15 ans dans le cas présent», explique Francine Lavallée. Point intéressant, seuls les intérêts générés par la rente sont imposables. Ainsi, le contrat qu’a souscrit notre couple prévoit le versement d’un revenu annuel brut de 34 952$. La partie imposable de cette rente se chiffre à 9 286$. Or, comme Pierre a une exemption de base de plus de 9 000$ et qu’il peut réclamer l’équivalent de conjoint, l’impôt à payer sera égal à 0$. En outre, lui et sa femme auront également droit aux crédits d’impôt pour TPS et TVQ. Pendant 15 ans, donc, les revenus de retraite sont assurés, d’autant plus qu’ils recevront la rente de retraite du RRQ à l’âge de 60 ans et la Pension de sécurité de la vieillesse à 65 ans.

Entre-temps, leur portefeuille de fonds distincts aura pris de la valeur. Selon Francine Lavallée, le placement initial de 300 000$ vaudra 510 000$ lorsque Claire et Pierre auront 65 ans. Les fonds distincts sont des produits d’assurance particuliers. Ils ressemblent beaucoup à des fonds communs courants, mais ils offrent des protections et des options que l’on ne retrouve pas avec des fonds ordinaires.

D’une part, le capital est garanti à 100%, à la condition que Claire et Pierre conservent leur placement durant au moins 10 ans. Il est aussi garanti advenant le décès de l’un ou de l’autre des conjoints. D’autre part, le produit que recommande Francine Lavallée est assorti d’une bonification de 7% par année, valable seulement si le couple n’effectue aucun retrait pendant les 10 premières années du contrat. «Grâce à cette bonification, Claire et Pierre pourront accumuler 21 000$ par année pendant 10 ans», note la planificatrice financière. Autrement dit, dans 10 ans, notre couple est sûr de détenir un capital protégé de 510 000$. Ce capital procurera des revenus de 25 500$ par année, compte tenu d’un taux de rendement de 5%. «Claire et Pierre peuvent donc envisager de vivre une retraite confortable jusqu’à leurs vieux jours», soutient Francine Lavallée.





Pages :