Quels modes de paiement pour mieux consommer?

Quels modes de paiement pour mieux consommer?

iStockphoto.com

Quel mode de paiement fait le moins... mal? En comprenant mieux ce qu’on appelle la «douleur de payer», on peut changer nos comportements et mieux consommer, affirment les chercheurs. Dan Ariely s’intéresse à la psychologie de l’argent depuis longtemps. Le professeur d’économie comportementale à l’Université Duke en Caroline du Nord est particulièrement fasciné par le concept de la «douleur de payer». 

Au restaurant 

Sur son blogue, le chercheur donne l’exemple d’un couple qui s’offre un bon repas au restaurant. Imaginez un moment que vous êtes le conjoint qui invite. Au moment de régler l’addition, vous hésitez: comptant ou par carte de crédit? Quel mode de paiement réduira le plus le plaisir que vous avez eu à savourer ce repas? La grande majorité répondra le paiement en espèces, dit le chercheur. 

C’est ce que M. Ariely appelle «la douleur de payer». 

Sortir une liasse de billets de son portefeuille signifie qu’on paie tout de suite ce qu’on consomme (ou juste après). Le moment où notre argent se volatilise a donc une importance certaine. Il est vrai qu’on a de bonnes chances de réfléchir plus longuement avant de payer comptant un sac à main étiqueté 200$ que si on n’a qu’à tendre sa carte de crédit. 

Cet inconfort, ou cette «douleur», est plus intense lorsqu’on s’offre des biens et des services superflus. C’est comme une taxe morale sur nos achats, dit M. Ariely. Ou comme un sentiment de culpabilité qu’on ressent après coup. 



Pages :