Placements: que nous réserve 2012

iStockphoto.com

Les actions canadiennes

Les actions canadiennes

Malgré les soubresauts boursiers et les incertitudes financières, Norman Raschkowan fait preuve d’optimisme en ce qui concerne les actions canadiennes. «Les entreprises d’ici affichent des bilans sains. Leurs profits sont en hausse et elles continuent de verser des dividendes à leurs actionnaires», fait remarquer le stratège des placements nord-américains à la firme d’investissement Maxxum.

Si le Canada réussit à éviter la récession, dit-il, le marché des actions pourrait connaître une belle poussée en 2012. Et pourquoi le Canada éviterait-il une récession? «Contrairement aux États-Unis, il n’y a pas de crise immobilière ici. Les taux d’intérêt demeurent très bas. Les salaires sont en croissance et on crée des emplois.» Certes, l’économie canadienne va progresser lentement, mais elle ne reculera pas.  

Pour ce qui est des actions, M. Raschkowan indique que les principaux secteurs de l’économie canadienne contribueront à l’essor des cours: ressources naturelles, services financiers, télécommunications, entreprises immobilières, etc.

Et le secteur pétrolier? Le spécialiste précise que les exploitants d’oléoducs et de gazoducs devraient se démarquer, et davantage que les producteurs de brut eux-mêmes. «Ils vont tirer profit de la hausse de la demande en énergie au Canada et aux États-Unis. Nous aimons des sociétés telles que TransCanada, Enbridge et AltaGas.»



Pages :