Les impôts et le couple

Être en amour, c’est bon pour le cœur… mais aussi pour le portefeuille! Plusieurs avantages fiscaux existent en effet pour les conjoints déclarés.

iStock Photo

-> CELI

Tirez parti des droits de cotisations CELI inutilisés de votre époux ou de votre conjoint de fait en versant des dépôts dans son compte. Au décès de l’un ou de l’autre, le placement pourra être transféré au conjoint survivant si vous l’avez désigné bénéficiaire dans votre testament ou dans un placement détenu dans une compagnie d’assurance.

-> REER de conjoint

Un REER au profit de votre conjoint vous permet d’y participer avec vos droits de cotisation inutilisés si vous avez vous-même des droits inutilisés. Cette stratégie de fractionnement est particulièrement intéressante si vos revenus à la retraite sont plus élevés que ceux de votre moitié.

De plus, le REER de conjoint n’est pas limité à 50 % du revenu et il n’y a aucune contrainte d’âge. Il suffit que votre conjoint laisse passer trois fois la date du 31 décembre après votre cotisation avant d’effectuer son premier retrait.

Sachez toutefois que si vous vivez en union de fait, vous faites carrément un don à votre conjoint. Aucune règle du partage du patrimoine familial ne s’applique à votre situation.

-> Fractionnement de revenu de pension

Vous avez des revenus de retraite que vous voulez transférer à votre conjoint? Sont admissibles au fractionnement de revenu de pension, entre autres: une rente viagère d’un régime de pension agréé (RPA), une rente d’un REER et un retrait d’un FERR ou d’un FRV.

Seule une rente viagère d’un RPA peut être fractionnée avant l’âge de 65 ans, et au fédéral seulement. Concernant les autres revenus admissibles, l’âge de 65 ans ou plus du retraité est requis pour permettre l’allègement. Il vous est possible de transférer jusqu’à 50 % de vos revenus admissibles dans la déclaration de revenus de votre conjoint. Plus l’écart de revenus entre vous est important, plus l’économie fiscale sera grande.

-> Frais médicaux

Les frais médicaux de la famille devraient être réclamés dans la déclaration de revenus au fédéral du conjoint dont le revenu est le moins élevé. Étant donné la réduction des frais médicaux de 3 % du revenu net individuel, le crédit d’impôt sera plus élevé de cette manière.



1

Commentaires

Déclaration et/ou exention pour une maison

Sur le rapport d'impôt du fédéral, pour année 2016, est-on obligé de remplir l'annexe 3, pour enregistrer notre maison familiale?