Vendre son triplex pour une retraite aisée

iStockphoto.com

Pierre et Louise ont tous deux 50 ans. Ils profitent au maximum de la vie depuis que leurs enfants ont quitté la maison voilà deux ans.

Pierre, gérant dans une chaîne de magasins, gagne 48 000$ par année. Louise est secrétaire médicale, un emploi qu’elle exerce depuis plus de 22 ans et qui lui rapporte 32 000$ par année.

Notre couple souhaite prendre sa retraite dans 10 ans. Pour vivre confortablement, Pierre et Louise estiment avoir besoin de 43 000$ par année. Cette somme proviendra en grande partie de leur épargne personnelle, ni l’un ni l’autre ne participant à un régime de retraite d’employeur. À 60 ans, les prestations de retraite du RRQ (en $ d’aujourd’hui) seront de 614$ par mois pour Pierre et de 373$ pour Louise. À 65 ans, ils recevront leur Pension de la sécurité de la vieillesse du fédéral, soit 502$ par mois chacun en $ d’aujourd’hui.

Le couple dispose de plusieurs actifs: REER, placements non enregistrés, résidence principale partiellement payée et quelques investissements à court terme. Mais surtout, Pierre est propriétaire d’un triplex entièrement loué qui rapporte 20 492$ brut par année. Il en a fait l’acquisition en 1996 afin de «préparer ses vieux jours», avec l’intention de le vendre à sa retraite. Payé 106 849$, le triplex devrait alors valoir près de 300 000$. Il restera un solde hypothécaire de 22 330$ à régler au moment de la retraite.

Ce projet est-il judicieux? Le couple disposera-t-il alors d’assez d’argent pour couler une retraite sans souci financier? Pour le savoir, ils ont demandé conseil à Denis Bellemare, planificateur financier à Desjardins Cabinet de services financiers, à Québec.



Pages :

1

Commentaires

Je suis propriétaire indivise avec mon conjoint et mon fils

Il y a seulement le bachelor qui est loué comment seront calculé nos impôts... Le triplex est occupé 1 logement par mon fils et 1 logement par mon conjoint et moi...