Travailleur autonome? Préparez votre retraite!

iStockphoto.com

Dans un monde où la sécurité est une idée fixe, les travailleurs autonomes, qui sont un demi-million au Québec, nagent à contre-courant. La sécurité d’emploi est une notion parfaitement abstraite pour eux. Aucune organisation ne les protège financièrement advenant un accident ou une maladie. Certes, ils peuvent souscrire une assurance invalidité privée, mais à quel prix!

Il en est de même pour la préparation de leur retraite. Fonds de pension de l’employeur? Retenues à la source admissibles à une déduction d’impôt? Ils ne profitent de rien de tout cela. S’ils veulent se constituer un capital-retraite intéressant, ils doivent contribuer à leur REER et économiser le plus possible, car ils sont les seuls artisans de leurs vieux jours.

Le choc de Martine

Martine a 52 ans. Travailleuse autonome dans le domaine du marketing et des communications graphiques, elle produit des catalogues de vêtements de sport, conçoit des cartes professionnelles, fait du montage photo pour des magazines, etc. Son chiffre d’affaires est d’environ 55 000$ par année. Ses dépenses d’entreprise s’élèvent à 15 000$, pour un revenu annuel net de 40 000$. Jumelé au salaire de son mari, cela lui permet d’avoir une maison en banlieue de Montréal et de verser 300$ par mois dans son REER, qui vaut actuellement 87 000$.

Martine souhaite prendre sa retraite dans 13 ans, lorsqu’elle aura 65 ans. Dans un article sur la planification financière, elle a lu qu’une personne a besoin d’environ 70% de son revenu annuel moyen des trois dernières années de travail pour maintenir son niveau de vie à la retraite. Dans son cas, il s’agit de 28 000$ après impôt (40 000$ x 70%). Son espérance de vie est de 87 ans, selon les statistiques. Cela signifie que si elle prend sa retraite à 65 ans, elle devra vivre de ses rentes pendant 22 ans. Son REER a besoin d’être bien garni!

Pour savoir de quel montant d’épargne-retraite elle devra disposer à 65 ans, et combien elle doit verser dans son REER chaque année pour accumuler cette somme, Martine cherche sur Internet une calculatrice REER en ligne qui permet de faire ces prévisions. Celle qu’elle utilise se trouve sur le site des fonds communs Altamira. Elle a l’avantage de tenir compte des 300$ qu’elle met déjà dans son REER. Martine entre ses données; les résultats figurent dans le tableau La retraite de Martine, hypothèse: 70% du revenu, ci-dessous.

Revenu après impôt recherché28 000 $
Revenu brut nécessaire35 000 $
Épargne REER totale requise à la retraite444 707 $
Cotisation annuelle requise11 670 $
Cotisation mensuelle972,50 $

Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Travailleur autonome? Préparez votre retraite!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires