Séminaires de préparation à la retraite

iStockphoto.com

La retraite des baby-boomers fait couler beaucoup d’encre ces temps-ci. Il faut dire que le phénomène, déjà amorcé, prendra des proportions sans précédent lorsque les cohortes nées à la fin des années 1950 et au début des années 1960 quitteront le marché du travail.

Avec toute la publicité faite autour de la retraite, il n’est pas surprenant d’apprendre que les cours de préparation à la retraite ont la cote auprès de la population. «Nous enregistrons actuellement un boom de la demande. Tellement que nous sommes à la recherche de formateurs afin de combler les besoins», dit Vincent Ardouin, conseiller pédagogique, service aux entreprises, au collège Marie-Victorin, à Montréal.

Le contenu a évolué

Le collège Marie-Victorin fait figure de pionnier en matière de formation en vue de la retraite. En effet, elle offre de tels cours depuis plus de 15 ans. Même chose pour le Centre de ressources éducatives et pédagogiques de Montréal (CREP), qui propose depuis 20 ans un programme de préparation à la retraite. «Le contenu a beaucoup évolué. Au début, nous mettions l’accent sur le volet financier. Mais on s’est rendu compte que les aspects psychosociaux occupent une place importante», explique Carole Vincent, conseillère, service aux entreprises, au CREP.

Par aspects psychosociaux, on entend tout ce qui touche la transition vers un nouveau mode de vie: comment organiser son quotidien, vivre à temps plein avec son conjoint, s’intégrer dans des réseaux, apprivoiser les changements physiques qui apparaissent avec le vieillissement, etc.

Évidemment, les volets financiers et juridiques sont abordés de long en large. Normalement, ce sont des planificateurs financiers et des notaires qui s’en chargent. À titre informatif, voici le contenu du programme de préparation à la retraite du CREP.

  • La transition: réflexion sur l’importance du passage d’une vie centrée sur le travail vers une nouvelle réalité.
  • Les finances: régimes publics (RRQ, PSV, etc.), régimes privés (caisse de retraite de l’employeur) et épargne personnelle (REER, FERR, rentes, etc.).
  • Les questions juridiques: testament, mandat en cas d’inaptitude, planification successorale, etc. 
  • La santé: prendre conscience de son capital-santé pour en profiter au maximum.
  • Le changement: comment s’adapter aux changements personnels, familiaux et sociaux à la retraite.
  • L’emploi du temps: comment pratiquer ce nouvel «art du temps» à la retraite.
  • Les bilans: les décisions à prendre et les actions à accomplir pour un projet de vie personnalisé.

Comme on peut le constater, le programme est chargé. La matière est donnée sur 18 heures, soit en 3 journées consécutives, soit en 6 soirées. 



Pages :