Réforme de l’assurance emploi: le gouvernement se défend

Réforme de l'assurance emploi: le gouvernement se défend

iStockphoto.com

Obligez-vous les gens à accepter des emplois peu rémunérateurs?

«Non. Ces changements permettent de veiller à ce que les prestataires jouissent d’une meilleure situation financière en acceptant un emploi qu’en recevant seulement des prestations de l’assurance emploi. Ils aideront les Canadiennes et les Canadiens à demeurer sur le marché du travail, et on tiendra toujours compte de la situation personnelle lorsqu’il s’agira de déterminer si un emploi est convenable.»

La nécessité de chercher du travail est-elle une nouvelle exigence?

«Non. Les bénéficiaires de prestations régulières ou de  pêcheur de l’assurance emploi ont toujours dû chercher du travail et accepter un emploi convenable qui était disponible. Ceux qui ne cherchent pas de travail risquent de perdre leurs prestations d’assurance emploi. Les prestataires qui ne seront pas d’accord avec une décision rendue relativement à leur demande de prestations auront toutefois toujours le droit d’interjeter appel.»

S’il n’y a pas d’emplois, les gens perdront-ils leurs prestations?

«Non. Tant que les prestataires feront des efforts raisonnables pour chercher un emploi convenable, l’assurance emploi sera là pour les aider, comme cela a toujours été le cas.»

Est-ce que les gens seront obligés de déménager pour trouver du travail?

«Non. Les gens n’ont pas à déménager afin de trouver un emploi. On s’attend à ce que les prestataires cherchent un travail à moins d’une heure de déplacement de leur domicile. Le temps de déplacement pourrait être plus long selon l’historique des déplacements d’un prestataire et du temps de déplacement moyen dans la collectivité du prestataire. La situation personnelle, notamment l’accès au transport en commun, sera également prise en considération.»

Existe-t-il des ressources pour trouver des emplois disponibles?

«Oui! Le service Alerte-Emploi amélioré peut aider les Canadiennes et les Canadiens à connaître les emplois offerts dans leur région.»



Pages :