Bagage de cabine: les règles à connaître

Les attentats du World Trade Center à New York ont passablement changé les règles de sécurité de l’aviation commerciale. Depuis, les passagers sont soumis à des contrôles plus stricts et, au fil des ans, la liste des produits et objets interdits s’est même allongée. Ces mesures ont beau être jugées draconiennes par certains voyageurs, elles sont incontournables. Il vaut donc mieux les connaître et les respecter pour éviter les soucis et les confiscations aux points de contrôle.

L’ACSTA , vous connaissez?

Dans la foulée des événements de 2001, le gouvernement fédéral a créé l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA). Depuis 2002, c’est cet organisme qui assure le contrôle et la mise en application des règles de sûreté émises par Transports Canada. Responsabilité qu’assumaient auparavant les compagnies aériennes et les aéroports.

C’est donc l’ACSTA qui gère le contrôle des passagers (bagages de cabine, détection, contrôle d’identité), le contrôle des bagages enregistrés (100% de ces bagages sont désormais passés dans les appareils de radioscopie pour qu’on puisse y détecter des objets potentiellement dangereux) et le contrôle aléatoire des employés qui circulent dans les aires situées au-delà des points de fouille.

C’est également l’ACSTA qui est chargée d’informer le public de ces règles. Le site Internet de l’organisme fournit d’ailleurs de nombreux détails et conseils concernant le bagage à main ou les bagages enregistrés. Un tableau très clair indique, par catégorie, les objets permis ou non en cabine ou en soute. On y trouve même une section consacrée aux aînés.

À vos valises! Bagage de cabine

C’est le transporteur aérien qui fixe les normes quant au poids et aux dimensions des bagages de cabine. En général, vous n’avez droit qu’à un seul bagage de cabine (les femmes ont aussi droit à un sac à main) et, en moyenne, le poids ne doit pas excéder les 5 à 6 kilos. Le contenu, lui, doit correspondre aux règles appliquées par l’ACSTA et sera vérifié au point de fouille.



Pages :

1

Commentaires

l’autirisation d’un couteau avec une lame de env 2 1/4 environ

FAUT PAS QUE CETTE LOIE PASSE AU GOUVERNEMENT DU CANADA , APRÈS TOUT CE QUI SLEST PASSÉ. ET QUI SE PASSE DANS LE CANADA, SELON MOI SI Y A UN DANGER C’ EST BIEN DANS L’AVION !! S,V,P, AIDER LES GENS EN SIGNANT UNE PELTITION L’INTERDISANT ,JE VOUS REMERCIE SI VOUS POUVEZ FAIRE UNE DIFFÉRENCE MERCI