Spécialistes de la rénovation recherchés

iStockphoto.com

L'entrepreneur

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille, par l’entremise des centres de rénovation ou grâce aux recommandations de professionnels (plombier, électricien).
  • Ce qu’il faut lui demander. Offre-t-il une garantie d’exécution de contrat, est-il titulaire d’une licence, maître de l’ouvrage et couvert par une assurance contre les accidents du travail? Pour en savoir plus, consultez le site Web de l’Association des commissions des accidents du travail du Canada, celui de la Commission de la santé et de la sécurité du travail et celui de l’APCHQ. Quel sera l’échéancier des travaux?
  • Question d’argent. La rémunération est très variable: renseignez-vous. S’il s’agit d’un gros chantier, vous pouvez étaler les paiements au fur et à mesure de l’avancement des travaux et selon un échéancier préétabli.
  • Recueillez le maximum de renseignements, y compris le style des luminaires et la nature de certains matériaux.
  • Suivez votre instinct. Votre entrepreneur et vous devez être sur la même longueur d’onde.
  • L’entrepreneur devrait vous poser autant de questions que vous en formulez vous-même. Interrogez-vous s’il reste plutôt silencieux.

Le plombier

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille, dans les Pages Jaunes, pour trouver les entreprises bien établies ou par l’entremise de votre entrepreneur.
  • Ce qu’il faut lui demander. Est-il titulaire d’une licence et assuré? De quelle formation a-t-il bénéficié? Quelle est son expérience? Son offre de service comprend-elle l’achat des appareils sanitaires et les réparations qu’il faudra apporter aux murs? Quelle garantie offre-t-il sur les travaux de réparation ou d’installation?
  • Question d’argent. La rémunération en vigueur: de 60$ à 80$ l’heure pour la majorité des travaux. Pour les menus travaux, les tarifs forfaitaires sont très variables.
  • Il est plus économique de regrouper les travaux et de les faire effectuer en une seule fois.
  • Évitez la marge que s’accorde le plombier en achetant vous-même les appareils sanitaires.
  • Demandez plusieurs offres de service pour les gros mandats non urgents.

L’électricien

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille, en consultant les sites Web de la Corporation des maîtres électriciens du Québec et de l’Association canadienne des entrepreneurs électriciens, qui affichent la liste de leurs membres, dans les Pages Jaunes, pour trouver les entreprises bien établies ou par l’entremise de votre entrepreneur.
  • Ce qu’il faut lui demander. Offre-t-il une garantie d’exécution de contrat, est-il titulaire d’une licence, maître de l’ouvrage et couvert par une assurance contre les accidents du travail? Quelle est sa formation? Depuis combien d’années est-il en affaires? Quelles garanties offre-t-il? Quelles sont les modalités de paiement?
  • Question d’argent. La rémunération en vigueur: de 60$ à 80$ l’heure pour la majorité des travaux. Pour les menus travaux, les tarifs forfaitaires sont très variables.
  • Demandez une évaluation écrite et plusieurs offres de service pour les mandats importants.

Le designer d'intérieur

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille, dans les foires commerciales, dans les magazines, par l’entremise de boutiques de décoration, de design et de meubles ou sur les sites de l’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec.
  • Ce qu’il faut lui demander. Est-il designer (détenteur d’un diplôme collégial et membre d’une association professionnelle) ou décorateur?  Quels seront l’échéancier de travail et les tâches effectuées à chaque étape du projet? Vous indiquera-t-il les fournisseurs, en plus de vous offrir ses conseils?
  • Question d’argent. Les designers peuvent être rémunérés selon un taux horaire ou un pourcentage sur l’ensemble du projet. Les tarifs varient beaucoup. Il est d’usage courant d’établir un échéancier de paiement et de verser un acompte pour la rémunération et le matériel. Les sommes versées pour les travaux réalisés sur commande, le rembourrage par exemple, ne sont pas remboursables.
  • Vous devez avoir des affinités avec le professionnel choisi.

L’ouvrier

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille, dans les Pages Jaunes, par l’entremise des centres de rénovation ou sur le site de CAA-Québec.
  • Ce qu’il faut lui demander. Offre-t-il une garantie d’exécution de contrat, est-il maître de l’ouvrage et couvert par une assurance contre les accidents du travail? Quelles sont ses qualifications? Est-il qualifié pour entreprendre des travaux de plomberie ou d’électricité? Son travail est-il garanti?
  • Question d’argent. La rémunération en vigueur: de 50$ à 75$ l’heure pour la plupart des tâches, selon les normes des regroupements professionnels. Les tarifs des travailleurs autonomes varient beaucoup en fonction de la tâche à effectuer et du lieu de travail.
  • De bonnes références ou le recours à des entreprises reconnues restent des
  • Tous n’ont pas la même expérience. Nombreux sont ceux qui arrondissent leurs fins de mois en exécutant de menus travaux...

Le peintre

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille, dans les Pages Jaunes, dans les journaux locaux, par l’entremise des associations de constructeurs résidentiels, des magasins de peinture ou de votre entrepreneur.
  • Ce qu’il faut lui demander. Est-il maître de l’ouvrage et couvert par une assurance contre les accidents du travail? Peut-il vous fournir des références? Peut-il vous montrer des photos?
  • Question d’argent. La rémunération en vigueur: 40$ l’heure ou 325$ par jour; une pièce de dimensions moyennes prend environ une journée et demie. Demandez une évaluation écrite comprenant la nature du travail à effectuer, le type de peinture et le nombre de couches à appliquer.
  • Regroupez les meubles vers le centre et mettez à l’abri vos objets de valeur et vos tableaux si vous ne voulez pas payer les peintres pour dégager la pièce.
  • Faites disparaître les vieilles éclaboussures de peinture avant que les peintres commencent.

L’architecte paysagiste

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille 9prenez des références auprès d’amis ou de voisins dont vous admirez l’aménagement paysager), dans les grands centres de jardinage, dans les Pages Jaunes ou sur Internet, pour trouver les associations de designers paysagistes.
  • Ce qu’il faut lui demander. Quels services sont compris dans la conception des plans initiaux? La rémunération pour le design est-elle déductible si on accorde à l’architecte paysagiste le contrat de réalisation du jardin? Peut-il vous fournir des références et des photos d’aménagements semblables au vôtre? Quelles sont l’étendue et la durée de la garantie?
  • Question d’argent. La rémunération en vigueur: de 50$ à 100$ pour une consultation d’une heure, de 300$ à 400$ pour un plan de base, dans le cas d’une propriété urbaine moyenne. Il faut bien sûr compter davantage pour un plus grand terrain et pour une plantation complète. Demandez une soumission à trois paysagistes différents.
  • Votre paysagiste devrait se renseigner auprès des fournisseurs de services du passage de tuyaux souterrains sur votre propriété, avant de commencer à creuser.

Le spécialiste du rangement

  • Comment le trouver. Par le bouche-à-oreille et sur des sites Internet comme www.mieuxvivreorganise.com
  • Ce qu’il faut lui demander. Combien a-t-il d’années d’expérience? Quels sont sa formation et ses antécédents professionnels? Préfère-t-il travailler seul ou en collaboration avec le propriétaire?La consultation est-elle comprise dans le coût du projet?
  • Question d’argent. La rémunération en vigueur: de 40$ à 150$ l’heure, selon le projet et la ville où on se trouve.
  • Ne pas confondre rangement et entretien ménager, bien que le ménage fasse aussi partie du travail.
  • Vous devez être vraiment à l’aise avec votre conseiller. Les sentiments entrent ici souvent en ligne de compte. 

Mise à jour: août 2008



Pages :

  • 1
  • 2
  • 3
  • Lire sur une page