Siège d’auto pour enfants: les choix sécurité

Siège d’auto pour enfants: les choix sécurité

iStockphoto.com

Ce que dit la loi 

Au Québec, comme partout au Canada, la loi exige qu’en automobile, un jeune enfant soit attaché dans un siège jusqu’à ce qu’il puisse correctement utiliser la ceinture de sécurité. Ainsi, un enfant qui ne mesure pas 63 cm (2 pi) en position assise (du siège au sommet de sa tête) doit être sanglé dans un dispositif de retenue adapté à son poids et à sa taille. Il pourra s’en passer uniquement lorsque, le dos bien appuyé à la banquette, il pourra plier les genoux au bout de l’assise. Tant que ce n’est pas le cas, la traditionnelle ceinture de sécurité ne suffit pas: l’enfant glisserait dessous pour trouver son confort, risquant alors que d’autres organes moins solides que ses hanches (le ventre, par exemple) encaissent le coup si un accident se produisait.

Jusqu’à l’âge de 8 ans, parfois plus selon leur taille, les jeunes passagers doivent donc être bien attachés, d’abord dans un siège de bébé tourné vers l’arrière du véhicule, puis dans un siège d’enfant jusqu’à 10 kg (22 lb), et enfin, dans un siège d’appoint jusqu’à 18 kg (40 lb). Outre le danger que présenterait l’absence d’un siège adapté en cas de collision, le conducteur de la voiture risque de se voir assigner, au Québec, une contravention de 80$ à 100$ , en plus de trois points d’inaptitude. Attention: le siège doit être homologué par Transports Canada selon les normes de sécurité des véhicules automobiles du Canada; utiliser un siège acheté dans un autre pays est illégal.



Pages :