Savoir utiliser le régulateur de vitesse

Savoir utiliser le régulateur de vitesse

iStockphoto.com

C’est fou, mais vrai: l’inventeur du régulateur de vitesse était… aveugle. Ça ne veut pas dire pour autant qu’il faille utiliser à l’aveuglette ce dispositif destiné à maintenir constante sa vitesse de croisière. 

L’Américain Ralph R. Teetor, né en 1890, a perdu la vue à l’âge de cinq ans. Mais ça ne l’aura pas empêché de concevoir, dans les années 1940, un système qui peut régulariser la vitesse d’une voiture. Pour savoir ce qui l’y a poussé, cliquez ici. 

Aujourd’hui, même les véhicules économiques et d’entrée de gamme bénéficient du régulateur de vitesse. Sauf que la démocratisation de cet outil de conduite fait qu’on le tient trop souvent pour acquis: on l’engage sur l’autoroute, puis on le désactive lorsque la circulation se fait plus dense. Sans plus. 

Le système exige tout de même qu’on se familiarise avec lui avant de démarrer. Ce n’est pas le moment, à 100 km/h sur l’autoroute, de se pencher au-dessus du volant, à la recherche de la commande souhaitée! 

Les commandes du régulateur de vitesse 

Diverses commandes sont à repérer, si on veut bien profiter de tous les avantages du régulateur de vitesse. 

  • La commande «Set» sert évidemment à demander le maintien de la vitesse. Mais chaque petite touche d’enfoncement entraînera, par la suite, une légère accélération (généralement de 1,6 km/h, soit 1 m/h). 
  • La commande «Coast» joue le rôle tout à fait contraire : chaque petite touche d’enfoncement entraîne une légère décélération. 
  • La commande «Resume» permet de revenir à la dernière vitesse enregistrée avant que le régulateur ne soit momentanément désengagé. 
  • La commande «Off» désactive le système – tout comme le fera une simple pression sur la pédale de frein ou, pour les automobiles dotées d’une boîte manuelle, sur la pédale d’embrayage. 


Pages :