Nettoyer vert!

iStockphoto.com

On s’en doutait, les produits nettoyants «ordinaires» contiennent souvent des substances potentiellement nocives pour la santé et pour l’environnement.

Santé menacée?

Dans un dépliant intitulé Les produits d’entretien chimiques ne sont pas sans tache et publié dans le magazine Protégez-Vous (on trouve ce document au www.option-consommateurs.org), Option consommateurs répertoriait les produits chimiques que l’on trouve le plus souvent dans les produits de nettoyage ainsi que leurs effets potentiels à long terme.

On y mentionnait notamment que l’ammoniac, présent dans des nettoyants pour les vitres, irrite les voies respiratoires, que le crésol et le phénol, que l’on trouve dans certains désinfectants, peuvent causer des dommages au foie et aux reins, que l’éther de glycol, qui se cache dans les nettoyants tout usage puissants, peut provoquer l’infertilité masculine, que le perchloréthylène, présent dans les dissolvants pour les taches, est cancérigène.

Ces informations vous font peur? Lyse Lefebvre, pharmacienne et consultante en toxicologie à la direction de toxicologie humaine de l’Institut national de santé publique, se fait rassurante. «Les produits nettoyants contiennent des produits chimiques, certes, mais leurs effets ne se font sentir qu’à long terme, soutient-elle. Et ils ne se trouvent dans les produits qu’en très petites quantités.» Utilisés correctement, les produits seraient donc relativement inoffensifs.

Alors, où est le problème avec les produits de nettoyage ordinaires? «C’est que les gens utilisent des produits beaucoup trop forts, poursuit Lyse Lefebvre. Pour faire son ménage de tous les jours, il faut privilégier les produits doux et éviter ceux contenant des solvants. Très puissants, ils restent dans l’air durant quatre à cinq heures après leur utilisation. Quelqu’un qui les utiliserait trois à quatre fois par jour en respirerait tout le temps…» La spécialiste suggère aussi de toujours lire le mode d’emploi et de ne pas dépasser les quantités recommandées.



Pages :