Les rénovations clés

iStockphoto.com

Vivre chez soi de manière autonome présente de nombreux avantages psychologiques pour les aînés – ils peuvent poursuivre leurs relations de longue date avec les voisins et jouir du confort associé à un environnement familier. Cependant, rester chez soi requiert parfois de petits ajustements. Voici quelques modifications clés à apporter à la salle de bains et à la cuisine.

Conseils de base pour la salle de bains

  • Pour prévenir les risques de chute, supprimez les descentes de bain qui ne sont pas fixées au sol.
  • Débarrassez-vous des objets inutiles. Plus votre comptoir est encombré, plus les risques d’accident sont grands. (Ce conseil vaut aussi pour la cuisine.)
  • Les sols en carrelage et les planchers lamellés sont glissants lorsqu’ils sont mouillés. Pour plus de sécurité, posez de la moquette ou un revêtement de sol antidérapant.
  • Les barres d’appui, vendues à partir d’environ 50$, sont l’un des accessoires les plus pratiques à installer à la maison. Certains modèles plus sophistiqués (à partir de 200$) pivotent à partir du mur ou du plafond, et leur hauteur, réglable, s’adapte aux besoins de plusieurs utilisateurs.
  • Remplacez le siège de toilette standard par un modèle spécialement conçu qui ajoute 7 centimètres (3 pouces) à la hauteur de l’assise. Ou remplacez la toilette au complet par un modèle muni d’une base (500 $) surélevée de 5 à 7 centimètres.
  • Certains lavabos ont un espace de dégagement permettant l’approche en fauteuil roulant et sont dotés d’une cuvette profonde qui s’incline pour plus de confort.
  • Les robinets munis d’un long levier sont plus faciles à atteindre et sont moins pénibles à manipuler pour les personnes souffrant d’arthrite aux mains.
  • Les miroirs inclinables permettent de faire sa toilette tout en restant assis.
  • Des ampoules supplémentaires (ou plus fortes) en verre dépoli compensent la perte d’acuité visuelle sans provoquer d’éblouissement.
  • Dans la douche ou la baignoire, utilisez un tapis antidérapant.
  • Les sièges de bain portatifs en vinyle ou en inox (de 50$ à 500$) se déplacent selon vos besoins. D’autres modèles, fixés au mur, se relèvent pour libérer l’espace quand ils ne sont pas utilisés.
  • Vous pouvez aussi remplacer votre baignoire par un modèle adapté qui comporte une porte étanche encastrée pour un accès plus facile, une option coûteuse, mais efficace (à partir de 4000$).
  • Pour prendre votre bain en position assise, facilitez-vous la tâche avec une douche à main à hauteur réglable.
  • Pour prévenir tout risque de brûlure, installez des dispositifs antibrûlure ou réduisez simplement la température de votre chauffe-eau.
  • Songez à agrandir la salle de bain du rez-de-chaussée pour y permettre un accès en fauteuil roulant ou en déambulateur et éliminez ainsi la nécessité de monter un escalier.
  • Les portes coulissantes dont les panneaux s’emboîtent dans le mur maximisent l’espace pour les déplacements en fauteuil roulant dans les salles de bain de dimension plus réduite.


Pages :