Le retour du papier peint

Le retour du papier peint

Farrow & Ball

Une simple allusion au papier peint provoque chez vous une crise d’urticaire et réveille des souvenirs que vous préférez oublier. Plus d’une fois jadis, leur pose vous a mené au bord de la crise de nerfs. Et quel boulot! Quand on «tapissait», c’était la totale. Le salon, la salle à manger, les chambres, la cuisine, tout y passait. 

Aujourd’hui, le papier peint est de retour mais les projets sont à plus petite échelle. Puis la pose est plus facile et plus rapide (souvent un week-end suffit). On y va à petites doses. Dans une entrée, une salle d’eau, sur un seul mur, en remplacement de la céramique sur un dosseret, à l’intérieur d’une armoire, de tiroirs, sur des portes… ou on se laisse tenter par une murale. 

«Si vous décidez de vous éclater et d’y aller pour un effet un peu spécial, faites-le dans un lieu de passage comme l’entrée, la salle d’eau, un couloir. Sinon, vous ne tarderez pas à trouver votre papier peint un peu trop envahissant», conseille la designer Maryse Duval.



Pages :