La vie en CHSLD

iStockphoto.com

Mode d’accès

Mode d’accès

Pour obtenir une place dans un centre public ou conventionné, vous devez vous adresser à votre Centre local de services communautaires (CLSC). Quand l’état de santé de votre parent exige un séjour dans un centre hospitalier et que le personnel soignant juge qu’il devra être hébergé, les démarches seront effectuées pour vous. Un travailleur social procédera à l’évaluation des besoins physiques et psychosociaux de la personne, puis acheminera la demande à l’Agence de la santé et des services sociaux de votre territoire. Mais soyons clairs: les CHSLD publics et les CHSLD privés conventionnés n’accueillent que les personnes dont l’état de santé nécessite de 1 h 30 à 2 h 30 de soins par jour ou davantage, selon la région où se situe le centre. Tant et aussi longtemps que les soins nécessaires peuvent être prodigués à domicile, la personne est encouragée à demeurer chez elle. Il ne faut cependant pas attendre d’être à bout de souffle avant d’entreprendre les démarches qui s’imposent. Selon un sondage de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, en 2005-2006, le délai moyen pour une admission dans un centre de soins longue durée était de 116 jours !

Dans le cas de CHSLD privés non conventionnés, les critères d’admission restent à la discrétion des propriétaires. Il n’est pas nécessaire de vous adresser à votre CLSC, mais sachez tout de même que le réseau public de santé peut vous aider à trouver un centre de ce type. L’Association des résidences et CHSLD privés du Québec (ARCPQ) et bon nombre d’agences de location pour personnes en perte d’autonomie peuvent également vous orienter.



Pages :