Hausse du huard: en profitez-vous?

iStockphoto.com

Que faire?

Que faire?

Comment réagir? En allant magasiner aux États-Unis! En mars 2006, le Canada donnait en quelque sorte le feu vert aux Canadiens pour aller dépenser dans le Sud en faisant passer la valeur de ce que l’on peut ramener au pays au terme d’un voyage de 48 heures de 200$ à 400$. D’ailleurs, la vague de Canadiens qui magasinent aux États-Unis recommence à déferler. Les gens y vont pour les copieuses économies sur les vêtements, caméras, meubles de jardin, épicerie, gadgets électroniques, etc. Même en calculant le temps et l’essence, ils y trouvent leur compte.

D’autres découvrent les vertus du magasinage en ligne. Les sites Internet qui vendent à partir des États-Unis le font souvent à des prix plus avantageux qu’au Canada. Les aubaines restent des aubaines, même en calculant le prix de la douane et du transport. Concernant la douane, en passant, vous n’avez pas à la payer si le produit que vous achetez n’est pas disponible au Canada.

Option consommateurs invite à s’abstenir d’acheter des produits dont les prix devraient impérativement être réajustés, comme les voitures américaines ou venues d’ailleurs mais fabriquées aux États-Unis, les livres et les magazines dont le prix canadien est imprimé quasi en permanence sur la couverture, mais qui devrait être réajusté à la baisse.

L’organisme invite aussi les gens à porter plainte au Conseil québécois du commerce de détail, au 630, rue Sherbrooke Ouest, bureau 910, Montréal (Québec) H3A 1E4, tél.: (514) 842-6681 et 1-800-364-6766, courriel: cqcd@cqcd.org

Mise à jour: octobre 2007



Pages :