Déménager chez l'autre

Déménager chez l'autre

iStockphoto.com

Tous les designers me l’ont dit: chaque couple qui décide de cohabiter constitue un cas particulier, et le succès de l’aventure dépend avant tout des individus concernés. Puis ils ont tous ajouté que l’exercice est un véritable casse-tête. Combiner, à la satisfaction de chacun, le contenu de deux maisons n’est pas une chose facile en soi. Celui chez qui l’autre vient habiter peut facilement se sentir envahi. De son côté, celui qui emménage chez l’autre peut éprouver de la difficulté à se sentir chez lui. La solution ne serait-elle pas que chacun quitte sa maison et que le couple s’installe dans un nouveau lieu? Peut-être. Réalisable? Pas toujours. Alors, le casse-tête, car c’en est un, on le résout comment? 

On discute 

À ne jamais perdre de vue: c’est une «autre» maison que vous allez créer ensemble. Un nouvel espace que tous deux devrez apprécier. Dès le départ, chacun doit se dire que la nouvelle demeure ne sera pas une réplique de l’ancienne. Attendez-vous donc à devoir faire des compromis. Pour mener à bien le projet, une bonne communication est essentielle. N’hésitez pas à parler franchement de vos attentes réciproques. Évitez les non-dits. 

Par exemple, est-ce que dans toutes les pièces il y aura un mélange de choses appartenant à chacun? Ou préférez-vous vous départager les pièces? Est-il possible que, dans la nouvelle installation, chacun ait un espace à lui, un bureau par exemple? Commencez la discussion en parlant des biens qui vous tiennent à coeur et dont vous ne voulez pas vous séparer. Ces meubles et objets à «valeur sentimentale ajoutée» sont souvent des souvenirs de famille. Les émotions entrent alors en jeu. Aussi, gardez-vous de critiquer les «souvenirs» de votre partenaire. Et faites preuve de souplesse. Il tient à garder une commode ayant appartenu à son grand-père mais qui à vos yeux est tout simplement horrible? Ayez l’esprit ouvert. Cherchez plutôt une solution pour l’intégrer au nouveau décor. Revampée, avec un peu de peinture et de nouvelles poignées, qui sait, elle pourrait peut-être prendre le chemin de la chambre d’amis? Respectez les préférences de l’autre, et soyez prêt à faire… quelques sacrifices. Car il y en aura. Ne considérez pas votre partenaire comme un antagoniste. Ensemble vous êtes à construire un nid où tous deux vous devrez vous sentir bien. 



Pages :